Voile: « Les Perles de St Barth », un skipper saint-barthois engagé dans La Solitaire URGO Le Figaro

No Comment

©DR

Ce dimanche 4 juin aura lieu, à Bordeaux, le départ de la 48ème édition de La Solitaire URGO Le Figaro. Cette année, parmi les 43 skippers engagés, le Saint-Barthois Arthur Prat va défendre les couleurs de la Collectivité d’Outre-mer avec le bateau « Les Perles de St Barth ».

Baptisé ce vendredi 2 juin à Bordeaux par son parrain, le sénateur de Saint-Barthélemy Michel Magras, « Les Perles de Saint-Barth » est fin prêt  à affronter la course de quatre étapes qui relie Pauillac (Bordeaux) à Dieppe en passant par Gijon en Espagne, Concarneau ou encore, l’île d’Yeu. « C’est un honneur pour moi d’avoir été choisi et une grande fierté de pouvoir offrir à un jeune, en l’occurence Arhur Prat, l’opportunité de se mesurer aux grands marins et de réaliser son rêve, son projet personnel », nous confie Michel Magras, choisi comme parrain du navire par Laurence Thiry, et qui fut également créateur d’une école de voile, éducateur et toujours passionné par la discipline.

Michel Magras et Arthur Prat, lors du baptême du bateau "Les Perles de St Barth" ©Capture / La Solitaire URGO Le Figaro

Michel Magras et Arthur Prat, lors du baptême du bateau « Les Perles de St Barth » ©Capture / La Solitaire URGO Le Figaro

« C’est de bon augure », s’est réjouit Arthur Prat lors du baptême du navire. « La présence du sénateur est la preuve de l’énorme engagement de Saint-Barthélemy dans le nautisme ». A 28 ans, Arthur Prat a déjà concouru à deux reprises à La Solitaire URGO Le Figaro et à la Transat AG2R, qui a lieu tous les deux ans à Saint-Barthélemy. C’est d’ailleurs lors de cette course qu’Arthur Prat a rencontré Laurence Thiry. « Je suis tous les deux ans l’arrivée à Saint-Barth, je trouvais dommage qu’il n’y ait pas de bateau aux couleurs de l’île », explique la créatrice et PDG des Perles de Saint-Barth, une marque de bijoux de perles de Tahiti. « J’ai rencontré Arthur lors de la dernière édition, j’ai décidé de lui donner un coup de main, puis d’acheter un Figaro. C’est un milieu qui me plaît et me donne beaucoup d’énergie ».

Parcours de la course ©Capture / La Solitaire URGO Le Figaro

Parcours de la course ©Capture / La Solitaire URGO Le Figaro

« Arthur Prat fait la Solitaire et dans la foulée, il va se préparer pour la Transat AG2R de 2018″, poursuit de son côté le sénateur saint-barthois. « La voile c’est dans les gènes de Saint-Barthélemy. On a toujours eu des équipages et nous avons toujours été dans l’organisation d’événements nautiques à portée internationale », assure-t-il. En attendant, l’arrivée de la Solitaire URGO Le Figaro est prévue le 21 juin, à Dieppe.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment