Unité sportive pour les comités olympiques francophones de l’Océanie

No Comment

© Radio Rythme Bleu

Les comités olympiques de Tahiti, Nouvelle-Calédonie, Vanuatu et Wallis-et-Futuna ont signé, dimanche à Samoa, une convention de partenariat pour mutualiser et renforcer les liens sportifs entre les quatre îles du Pacifique.

C’est bien connu, l’union fait la force ! Les quatre comités olympiques ont décidé de s’allier pour favoriser les échanges sportifs mais aussi techniques entre les quatre îles. Cette convention, née d’abord sous l’impulsion d’un premier accord entre la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie en 2006, vise à entretenir des liens sportifs plus étroits entre ces quatre territoires. « Cette convention va permettre aux fédérations et aux ligues de se rencontrer, de faire des tournois, pas simplement bilatéraux, mais aussi des triangulaires voire avec quatre participants, explique Louis Provost, le président du comité olympique de la Polynésie française à TNTV. C’est intéressant pour nous. Il faut savoir aussi que nos quatre pays pèsent également dans la balance du conseil des Jeux. On fournit des officiels, on fournit des athlètes, donc on a un certain poids.»

Une convention également intéressante pour le comité olympique du Vanuatu qui y voit l’opportunité de bénéficier de l’expérience de la Nouvelle-Calédonie dans certaines disciplines sportives. Antoine Boudier, le président du Comité Olympique du Vanuatu ainsi expliqué à Radio Rythme Bleu que, si son pays est un expert en beach-volley et en tennis de table, en revanche, il lui reste encore beaucoup à apprendre de la Nouvelle Calédonie en natation (49 médailles dont 25 en or sur ces Jeux 2019) car le Vanuatu n’a pas les infrastructures.

Dans ces opportunités d’échanges, Wallis-et-Futuna n’est pas en reste. L’archipel espère pouvoir développer ses infrastructures sportives. «Si à Tahiti, c’est pas mal développé, et en Calédonie ils ont de plus grandes infrastructures, nous on essaie de mettre en place des filières locales, mais très limitées», a confié Etuato Mulikihaamea, le président du comité olympique de Wallis-et-Futuna à TNTV.

Enfin, cet accord quadrilatéral donnera plus de poids aux territoires francophones pour les prochains Jeux du Pacifique, mais aussi au sein de l’Onoc, la Commission océanienne des Jeux olympiques.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data