Roland Garros 2019 : 2ème tour : Gaël Monfils confirme son bon début de tournoi

No Comment

©Julien Crosnier / FFT

Sans trop forcer son talent, le n°1 Français Gaël Monflis s’est défait de son compatriote Adrian Mannarino en trois petits sets (6-3, 6-4, 6-4) et se qualifie pour le 3ème tour où il affrontera à nouveau un compatriote, le Toulonnais Antoine Hoang, vainqueur, à la surprise générale de l’Espagnol Fernando Verdasco.

Après son entrée en matière tonitruante, Gaël Monfils se devait de confirmer face à son compatriote Adrian Mannarino afin d’engranger un maximum de confiance pour la suite. Car certes, sa victoire a été acquise avec la manière, mais sans la minimiser, son adversaire du 1ertour n’était pas non plus un foudre de guerre.

Autant dire que ce 2ème tour se présentait comme étant à risque car outre le fait qu’il n’est jamais facile de jouer contre un compatriote dans un tel contexte (public partagé, motivation moindre…), Adrian Mannarino n’est pas non plus un perdreau de l’année. Il mène par 2 victoires à 1 face à Monfils même si ces deux victoires ont été acquises sur herbe à Wimbledon, une surface et un tournoi qui ne réussissent pas particulièrement à l’Antillais.

Toujours est-il que jouer Adrian Mannarino, 48ème au classement ATP, n’est pas chose aisée pour le n°1 français. Un vrai piège même si ce dernier n’a remporté qu’un match sur ocre sur le circuit principal depuis le début de saison.

Gaël Monfils est prévenu. Mais il semble conscient du danger que représente son adversaire du jour. Il s’en inquiétait d’ailleurs avant la rencontre en ces termes : « C’est un bon guerrier. Il va falloir que je fasse un bon match, bien servir, être agressif, ne pas le laisser entrer dans sa routine de jeu et essayer de le bousculer au maximum ».

Conforme à son rang

Une stratégie mise en œuvre dès l’entame de jeu par Monfils qui prend le match à son compte pour mener rapidement 3-0, réalisant faisant le break dès le 2ème jeu. Le break en poche, Monfils se mit en mode gestion, se contentant d’assurer sur son service pour s’adjuger tranquillement le gain de la 1ère manche (6-3).

Est-ce la décompression après avoir remporté le 1erset, son temps faible auquel il nous a habitués ou encore la difficulté d’enflammer une partie face à un compatriote ? Peut-être tout cela à la fois. Toujours est-il que la tête de série n°14 se laissa aller à une forme de nonchalance et de routine. Ce dont en profita son adversaire pour mener rapidement 3 jeux à rien. Exactement ce que Monfils redoutait. Piqué au vif, serrant les poings et du même coup le jeu, le n° 16 mondial aligna 5 jeux d’affilée pour finalement remporter ce 2ème set (6-4) mal entamé. Avertissement sans frais.

Échaudé par sa mésaventure, Monfils démarra la 3ème manche sur les chapeaux de roue, faisant le break d’entrée pour rester en tête jusqu’au bout et empocher le 3ème set et ainsi conclure la partie (6-3, 6-4, 6-4).

Le n°1 Français peut être satisfait. Il a fait le job. Ses deux premiers tours auront été conformes à son plan de marche et à son statut. D’autant que la voie semble se dégager pour lui puisqu’au 3ème tour, il sera opposé à un autre compatriote en la personne du Toulonnais Antoine Hoang 146ème mondial qui, à la surprise générale, a sorti la tête de série n°23, l’Espagnol Fernando Verdasco en quatre sets (6-4, 3-6, 7-6, 7-5), pourtant un spécialiste de la terre battue. Le véritable test attendra donc, mais à la condition de passer l’obstacle Hoang.

E.B

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data