Rio 2016: Retour triomphal aux Fidji de « la plus grande équipe de rugby à VII au monde »

No Comment

©Feroz Khalil / AFP

Des milliers de Fidjiens sont descendus dans les rues dimanche pour acclamer l’équipe nationale de rugby à VII à son retour de Rio, où elle est entrée dans l’histoire en offrant à l’archipel sa première médaille d’or olympique.

Les quelques kilomètres qui séparent l’aéroport international de Nadi, dans l’ouest de l’île principale, et le Prince Charles Park, où un hommage officiel aux héros a eu lieu, étaient noirs de supporters agitant le drapeau bleu du petit Etat du Pacifique. Dans le stade, les joueurs arborant la médaille d’or autour du coup ont été présentés comme « la plus grande équipe de rugby à VII au monde« , après sa victoire (43-7) la semaine dernière en finale face aux Britanniques. « Nous avons gagné non pas parce que les gars portaient les espoirs de tous les Fidjiens sur les épaules, mais parce que les gars étaient portés sur les épaules de chaque Fidjien« , a déclaré l’entraîneur Ben Ryan. Le capitaine de l’équipe Osea Kolinisau avait du mal à contenir son émotion devant cet accueil triomphal: « Nous savions que ce serait fou, mais pas aussi fou que ça« .

A lire aussi : Après leur victoire à Rio, les Fidji conservent leur drapeau

Une standing ovation a accueilli l’équipe dans le Prince Charles Park, une enceinte de 18.000 places pleine à craquer. « Nous sommes peut-être une petite nation, mais nous sommes forts« , a déclaré le Premier ministre Voreqe Bainimarama. « Nous avons des ressources limitées mais nous sommes déterminés et imbattables, surtout quand nous jouons comme une équipe ». Le chef du gouvernement a affirmé qu’en dépit d’une population inférieure à un million d’habitants, l’archipel avait été au centre du monde le jour de la victoire, quand les Fidji avaient été le premier sujet de recherches sur internet. L’équipe a ensuite pris un vol pour la capitale, Suva, de l’autre côté de l’île. Un jour férié a été décrété lundi pour fêter les héros.

Avec AFP.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment