Rio 2016 : Jour J pour Teddy Riner

No Comment

Invaincu depuis 6 ans, le Guadeloupéen Teddy Riner entre en lice ce vendredi. L’octuple champion du monde et porte-drapeau de la délégation française tentera de décrocher un second titre olympique.

L’entrée de Teddy Riner dans les olympiades a été fixée à 15h, heure française. À 27 ans, le judoka espère entrer encore  davantage dans les annales du sport. Sur le papier, il fait figure de grand favori: une dernière défaite datant de septembre 2010,  124 victoires consécutives, 8 titres mondiaux individuels, deux titres olympiques (bronze en 2008, et or aux jeux de Londres en 2012). Malgré ce palmarès, le  guadeloupéen garde un oeil sur ses adversaires. « Pourtant, je surveille tous mes adversaires », a t-il précisé récemment en interview.

Pour obtenir un nouveau titre olympique, Teddy Riner devra se qualifier lors des tours préliminaires. Il devra d’abord affronter le Mongole Battulga ou l’Algérien Tayeb. Il pourrait également rencontrer le Brésilien Silva, champion du monde en 2013. Autres adversaires possibles et pas les moindres, Le Japonais Hisayoshi Harasawa et l’Ukrainien Iakiv Khammo.

Encadré : Bio de Teddy Riner

Teddy Riner, né le 7 avril 1989 aux Abymes en Guadeloupe, est un judoka français évoluant dans la catégorie des plus de 100 kg. À 5 ans, ses parents l’inscrivent au club de sport de l’Aquaboulevard où il découvre plusieurs disciplines dont le judo, activité à laquelle il se consacre définitivement dès ses 13 ans. Révélé très tôt, dès 2006, par un titre européen et mondial junior, il confirme dès l’année suivante en devenant le plus jeune champion d’Europe en poids lourds et le plus jeune champion du monde masculin.

Droitier et ayant un grand gabarit par rapport à la moyenne des judokas de sa catégorie (2,04 m et 137 kg), il remporte ses titres mondiaux consécutivement en « poids lourds » à Rio de Janeiro en 2007, à Rotterdam en 2009, à Tokyo en 2010, à Paris en 2011, à Rio de Janeiro en 2013, à Tcheliabinsk en 2014, à Astana en 2015, ainsi qu’en « toutes catégories » à Levallois-Perret en 2008. Successeur de David Douillet comme tête d’affiche du judo français, il fait partie des sportifs les plus populaires de son pays.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment