Nouvelle-Calédonie: Signature d’un accord « historique » pour le sport de haut niveau

No Comment

©Outremers360

Ce mardi 7 mars à Paris, le Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Philippe Germain, le Directeur général de l’Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance (INSEP) Jean-Pierre de Vincenzi et le Président du Comité Territorial Olympique et Sportif de Nouvelle-Calédonie (CTOS) Charles Cali, ont signé une convention « de collaboration en vue de développer les échanges et les coopérations au service de la performance sportive ».

« Cette signature marque une étape très importante pour le sport calédonien », a déclaré Charles Cali, Président du CTOS Nouvelle-Calédonie. « Pour les sportifs calédoniens tout d’abord, elle va créer des opportunités d’accès vers le haut niveau (…) avec la création, par les Fédérations françaises de tutelle, de pôles espoirs en judo, rugby, handball et en natation », précise-t-il. « Pour les entraîneurs calédoniens, c’est l’opportunité de pouvoir se former auprès d’experts de haut niveau qui ont prévu de venir, dès cette année, au CISE » (Centre International du Sport et de l’Expertise de Nouvelle-Calédonie créé en 2014, ndlr). « Pour le rayonnement de la Nouvelle Calédonie et du sport français dans le Pacifique, c’est le point de départ d’une nouvelle collaboration avec nos voisins » poursuit Charles Cali, « ce qui devrait se traduire concrètement dés cette année par une formation dispensée au CISE, par l’INSEP, au bénéfice des entraîneurs des pays du Pacifique, formation dont le contenu est en cours d’élaboration » et « par l’accueil également à l’INSEP de sportifs océaniens qui préparent des compétitions en métropole ».

« Aboutissement de quatre années de travail », souligne de son côté Jean-Pierre Vincenzi, Directeur général de l’INSEP, cette convention devrait donc permettre un meilleur accompagnement de la jeunesse calédonienne dans le sport de haut niveau, une meilleure formation des entraîneurs et cadres et un « rayonnement local dans la recherche de la performance sportive ». Pour le Président du CTOS de Nouvelle-Calédonie et le Président du gouvernement calédonien cette convention représente également « une porte d’entrée dans le projet d’accueillir des équipes de France dans le cadre de leur préparation pour les grandes échéances internationales et notamment les JO de Tokyo 2020. Bien évidemment on espère que la candidature de Paris 2024 sera couronnée de succès, candidature à laquelle nous apporterons notre contribution si modeste soit-elle », assure Charles Cali. « Cette signature est un premier pas important qui nous lie à l’INSEP et nous espérons que bientôt nous pourrons postuler pour entrer dans le réseau Grand INSEP, dossier sur lequel nous travaillons et ce pour le plus grand bénéfice de nos Sportifs Calédoniens mais aussi les sportifs de l’Océanie » a-t-il conclu.

Quelques grands noms du sport calédoniens étaient présents lors de la signature de cette convention à la Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris, dont Antoine Kombouare, Audric Lucini et Sébastien Marquès ©Outremers360

Quelques grands noms du sport calédoniens étaient présents lors de la signature de cette convention à la Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris, dont Antoine Kombouare, Audric Lucini et Sébastien Marquès ©Outremers360

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment