Mondiaux d’Athlétisme : Les nouveaux espoirs ultramarins de l’athlétisme français

No Comment

© FFA

Les championnats du monde d’athlétisme ont débuté ce week-end à Londres. La sélection nationale a aligné  53 athlètes sur la ligne de départ. Parmi ces sportifs, 8 ultramarins tenteront de faire la différence sur les pistes. 

garfieldarienPremière chance de médaille française, le guadeloupéen Garfield Darien va disputer la finale du 110m haies ce lundi soir à Londres. Licencié au club de Clermont Athlétisme Auvergne, il est entraîné par son père, Daniel Darien, également athlète spécialiste de la même discipline. En l’absence de Dimistri Bascou et Pascal Martinot-Lagarde forfaits pour blessures, Garfield Darien est l’unique chance pour représenter la discipline. Septième à Pékin en 2015, le hurdler tricolore semble prendre sa revanche. Il a fait forte impression dimanche en signant le deuxième temps des qualifiés (13 »17) derrière le jamaïcain et champion olympique en titre Omar McLeod (13 »10).

 

ludvyvaillant

 

Toujours dans cette discipline, le jeune martiniquais Ludvy Vaillant âgé de 22 ans s’est qualifié pour ses premiers championnats du monde.  Licencié à l’Athlétic Club Saléen (Rivière Salée), il s’aligne sur le 400m haies et pour le relais 4X400m. Deux chances pour ajouter  de nouvelles breloques à son palmarès. Cette année, il a terminé sur la troisième marche du podium lors des championnats d’Europe espoir sur le 400M haies et sur le 4x400m .

 

 

©DR

©DR

A bientôt 19 ans, Melvin Raffin essaiera de faire sensation sur l’épreuve du triple saut. Entrainé par Teddy Tamgho, ce jeune francilien d’origine martiniquaise fait ses premiers pas dans la compétition senior. Il possède déjà un palmarès impressionnant: double champion de France junior en 2016 (en plein air et en salle), il remporte la médaille de bronze du triple saut lors des Championnats du monde juniors 2016, à Bydgoszcz, avec la marque de 16,37 m. Plus récemment, il a remporté le 23 juillet la médaille de bronze des Championnats d’Europe juniors en Italie.

 

 

Sur les épreuves de 400m et les relais 4x400m, on retrouve également les deux Martiniquais Teddy Atine-Venel et Gilles Biron. Le premier commence l’athlétisme à 14 ans après avoir testé auparavant le foot, le taekwondo et la boxe. Après une carrière aux Etats-Unis, le sprinter rentre en France et réintègre le groupe de l’INSEP afin de préparer l’échéance olympique de 2016. Il décroche première sélection en championnat mondial depuis sa dernière participation à Berlin en 2009. Le second, Gilles Biron, le licencié du Madinina Athlétisme sera aligné également  sur le relais 4 x 400 mètres et sur le 400 mètres haies.

Jeanine Assani-Issouf © DR

Jeanine Assani-Issouf © DR

 

Chez les femmes,  deux espoirs ultramarins étaient en lice pour ce championnat. La Mahoraise Jeanine Assani-Issouf s’est s’arrêtée au stade des qualifications. Avec un saut à 13,87 mètres, elle n’a pas réussi à atteindre les 14,20 mètres synonymes de qualification pour la finale. «Je suis très déçue, mais franchement sur le concours en lui-même, je n’ai rien à dire. A l’échauffement, ça allait très bien. L’incompréhension est totale. Il y a des jours avec et des jours sans.». a-t-elle déclaré.

 

 

 

 

Orphée Néola ©DR

Orphée Néola ©DR

 

 

Idem pour l’antillaise Orphée Néola qui n’a pas réussi à atteindre la barre des demi-finales du 100 mètres samedi à Londres. Elle a terminé à la 6e place avec un temps de 11″58. La sprinteuse pourra tenter de se rattraper pour les qualifications  pour le relais 4x100m.

 

 

 

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment