Mini-transat : La Guadeloupe, c’est fini !

No Comment

La décision est tombé ce samedi. La course de voile, Mini-transat, qui rejoint Douarnenez à Pointe-à-Pitre changera d’itinéraire. En 2017, elle partira de La Rochelle pour rallier le port du Marin en Martinique. Une grosse déception pour la Guadeloupe.

Samedi, une nouvelle équipe a été désignée pour gérer les deux prochaines Mini-transat de 2017 et 2019. Parmi les grandes décisions, le nouveau comité organisateur a décidé de changer l’itinéraire de la course. Alors que celle-ci ralliait Douarnenez à Pointe-à-Pitre lors des éditions 2013 et 2015, les deux prochaines éditions rallieront La Rochelle au port du Martin en Martinique. Luc Coquelin, navigateur et formateur chez Guadeloupe Grand Large, ne cache pas sa déception au micro de France-Antilles, « c’est une décision injuste pour la Guadeloupe, c’est incompréhensible. L’édition 2015 s’est très bien passée. Tous les skippers, sans exception, étaient enthousiastes de l’accueil qui leur a été réservé à Pointe-à-Pitre ».

Luc Coquelin avait pourtant vivement critiqué l’édition 2013. Aujourd’hui, il tempère, « Depuis lors, tout est rentré dans l’ordre. Les organisateurs ont fait des efforts ». Tout en déplorant tout de même l’actualité médiatique qui a éclipsé l’arrivée de la course, qui tombait en plein pendant les attentats de Paris. Alain Sorez du Comité Régionale Olympique et Sportif donne un autre son de cloche, « cette nouvelle fait l’effet d’une douche froide (…). En même temps, je pense qu’il fallait s’y attendre. Nous manquons parfois de professionnalisme lors des grands évènements sportifs internationaux organisés en Guadeloupe ». La Collectivité pourra toutefois se rattraper avec la Coupe Davis dont le premier tour France-Canada y sera organisé.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment