Jeux Olympiques: Toea Wisil, la femme la plus rapide du Pacifique

No Comment

©Susie Pini

Originaire de Papouasie-Nouvelle-Guinée, Toea Wisil a deux objectifs : briller aux Jeux Olympiques de Rio et apprendre à lire et à écrire.

Elle est reconnue comme étant la femme la plus rapide du Pacifique. La sprinteuse papoue s’est qualifié aux JO de Rio grâce à ses 11 secondes et 29 centièmes sur le 100 mètres, lors des derniers championnats d’athlétisme mélanésiens à Suva en juillet. Ce temps est de trois centièmes en dessous du maximum autorisé pour être qualifié aux JO. Toea Wisil est donc devenue la première femme du Pacifique à avoir décroché sa qualification au mérite pour le 100m olympique. Pourtant, Toea Wisil a un handicap qu’elle ne cache pas: elle ne sait ni lire ni écrire. Une fois par semaine, l’athlète profite alors de sa pause-déjeuner entre deux entraînements de sprint, pour aller à l’école St-Hilda de Gold Coast, qui lui dispense des cours particuliers gratuitement rapporte Radio Australia. La vie n’a pas été tendre avec la championne. Ses parents étant tombés gravement malades, elle dû abandonner l’école pour s’occuper de ses frères et sœurs. « Donc elle n’a pas pu apprendre à lire et à écrire. Mais ses frères et sœurs, eux, sont allés à l’école et ils savent lire et écrire, donc ça l’encourage à apprendre, et maintenant, elle a les moyens de le faire », explique Margie McGregor, la porte-parole de l’école. Toea Wisil, en plus d’être la femme la plus rapide du Pacifique, est pressentie pour devenir l’ambassadrice de l’alphabétisation en Papouasie Nouvelle-Guinée.

©DR

©DR

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment