Football : « J’ai déjà joué pour la Guyane sans être sanctionné », assure Florent Malouda

No Comment

©Brendan Smialowski / AFP

L’ancien international français Florent Malouda s’est présenté mercredi devant le Tribunal arbitral du sport à Lausanne pour contester sa suspension infligée par la Concacaf, expliquant qu’il avait « déjà joué pour la Guyane sans être sanctionné ».

Le joueur est arrivé mercredi matin au siège du TAS à Lausanne accompagné de son avocat Jérémy Stanislas, du barreau de Cayenne. « Je vais contester cette décision car je suis dans mon droit. J’ai déjà évolué avec la Guyane notamment durant la dernière Coupe caribéenne des Nations, organisée (en juin 2017, ndlr) sous l’égide de la Concacaf, sans être sanctionné », a expliqué l’ancien international français né en Guyane, Florent Malouda. « De plus, la Fédération française de football m’avait au préalable autorisé à jouer pour la Guyane, décision qui avait été transmise à la Concacaf avant la Gold Cup », a ajouté le joueur pour qui la Concacaf a fait preuve de « malhonnêteté intellectuelle ».

L’ancien milieu de terrain de Lyon et Chelsea a été suspendu pour deux matches en juillet dernier pour avoir disputé la Gold Cup avec la Guyane et a également précisé avoir écopé d’une amende de 3.500 USD (2.930 EUR). « Il existe des précédents qui vont dans notre sens avec notamment les cas de Jocelyn Angloma et Pascal Chimbonda », qui ont évolué avec l’équipe de la Guadeloupe, a ajouté Me Stanislas. Selon la commission de discipline de la Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF), le joueur n’était pas éligible car il avait déjà évolué sous les couleurs de la sélection française.

La commission de discipline de la Concacaf avait infligé une défaite 3-0 à la Guyane française dans son match contre le Honduras auquel Florent Malouda avait pris part. Le match s’était soldé par un nul 0 à 0. La Ligue de football de Guyane avait également été condamnée à payer une amende dont le montant n’avait pas été communiqué.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment