Une Guadeloupéenne obtient la 1ère grâce présidentielle du quinquennat Macron

No Comment

©Thibault Camus / AFP (Archives)

Ancienne prostituée condamnée en 1988 à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir tué l’un de ses clients, Marie-Claire F., d’origine guadeloupéenne, aurait obtenu la 1ère grâce présidentielle du quinquennat d’Emmanuel Macron, a révélé le JDD.

Si elle n’est pas libérée, Marie-Claire F. voit sa peine à perpétuité se commuer en peine de 20 ans de prison. « La situation était insatisfaisante car elle n’avait droit à rien, même à de petites choses très simples, comme participer à des ateliers de préparation de repas », rapporte une source interrogée par le JDD. Incarcérée en milieu hospitalier à Rennes, ses conditions de détention, « trop strictes », ont poussé la contrôleure générale des lieux de privations de liberté, Adeline Hazan, et plusieurs députés à demander une grâce au Président, précise Le Figaro.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment