Un avocat ultramarin à La Haye !

No Comment

©Radio 1 Tahiti

Plus précisément Polynésien. Me Arcus Usang, avocat au barreau de Papeete, vient d’être admis sur la très fermée liste des avocats habilités à plaider devant la Cour Pénale Internationale (CPI). Il fait donc parti des quelques 595 avocats qui défendent les victimes de crime contre l’Humanité et crimes de guerre.

Voilà une nouvelle qui devrait plaire au parti indépendantiste polynésien, qui annonçait récemment son intention de porter plainte contre l’Etat pour crime contre l’Humanité, suite aux trente années d’essais nucléaires en Polynésie française. Me Arcus Usang, avocat au barreau de Papeete, vient d’être admis sur la liste des 595 avocats habilités à plaider devant la CPI à La Haye. Après un an et demi d’instruction de son dossier, basé sur 18 années d’expériences à la cour d’assise de Papeete et sur ses compétences en droit pénal international (anglais et français), la commission de la CPI a décidé d’inclure Me Usang sur la liste des avocats de permanence de la juridiction. Comme l’a indiqué Radio 1 Tahiti, son profil sera proposé aux victimes de crimes de guerre ou crime contre l’Humanité afin d’assurer leur défense. Arcus Usang devient ainsi le premier avocat tahitien à pouvoir plaider devant la Cour Pénale Internationale.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment