Transports à La Réunion : Le premier pylône du téléphérique urbain de Saint-Denis livré

No Comment

©Cinor

Le premier des 26 pylônes du futur téléphérique urbain des hauteurs de Saint-Denis a été livré ce lundi 10 août. Pour la nouvelle maire de la capitale de l’île, cette ligne constitue une « innovation écologique qui participera à désenclaver les hauteurs de la ville et à fluidifier la circulation ». 

Ce premier téléphérique reliera les quartiers du Bois de Nèfles au Chaudron, situés sur les hauteurs de Saint-Denis. Le premier pylône livré lundi se situe à la future station Bois de Nèfle et ce futur téléphérique est une première en Outre-mer.

« Ce projet est le fruit d’une réflexion globale et vient répondre à une problématique de déplacements devenue majeur, notamment pour le chef-lieu. Il s’agit pour nous d’apporter une des réponses au tout auto », a commenté Ericka Bareigts, élue maire de Saint-Denis en juin, qui reprend ainsi un projet porté par la municipalité et la communauté de communes du nord de La Réunion (CINOR).

Cette première ligne de téléphérique urbain à La Réunion rentre dans un « maillage » de transport en commun plus large. En effet, elle sera connectée, en premier lieu, au réseau de bus Citalis qui transporte 21 millions par an, puis au futur réseau de tram « qui desservira les trois communes membres de la CINOR et où des discussions sont en cours pour un tracé allant de Saint-Benoît à Saint-Denis ».

Au centre, Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne et président de la Cinor, et Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis ©Cinor

Au centre, Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne et président de la Cinor, et Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis ©Cinor

« Cette ligne s’inscrit aussi dans le projet de Réseau Intégré de Transport Moderne, porté par la mairie de Saint-Denis (RITMO), qui comprend la création d’un réseau de 5 lignes téléportées desservant plusieurs quartiers des hauts et les mi-pentes en restant connecté au réseau du TCSP du centre-ville », ajoute la CINOR.

« Avec un tel téléphérique, nous donnons une autre dimension à tous les quartiers et nous faisons du lien social », a défendu la maire de Saint-Denis. « Il faudra environ 13 minutes pour rejoindre Bois de Nèfles au Chaudron. Il transportera également 6 000 passagers en plus de créer du lien social et de l’activité économique puisque autour de ces stations se trouveront commerces ou encore des éco-boxes », poursuit-elle.

Ce futur téléphérique est également l’occasion de développer ces quartiers des hauteurs de Saint-Denis. « Nous avons au Moufia un centre commercial qui va se créer juste à côté du téléphérique et nous avons déjà l’IRSAM en médico-social. Au Chaudron, où sortent un gymnase et une médiathèque, on pourra notamment faire une requalification économique. Nous allons pouvoir développer et accueillir d’autres initiatives économiques puisque les quartiers deviennent accessibles », se réjouit Ericka Bareigts.

« Ce projet ambitieux de lignes téléphériques va permettre de faciliter les déplacements entre les hauts de la commune, les secteurs basés en mi-pentes et le littoral » a indiqué de son côté Maurice Gironcel, président de la CINOR et maire de Sainte-Suzanne. Un second téléphérique est en projet entre BellePierre et La Montagne pour l’horizon 2022, toujours dans les villes du nord réunionnais.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data