Sécurité maritime: Le Dumont d’Urville, désormais positionné dans la base navale de Fort-de-France

No Comment

© Forces Armées aux Antilles

Parti de Brest, ce nouveau navire de la Marine nationale a rejoint son port d’attache, la base navale de Fort-de-France.

Le Dumont d’Urville est le dernier des quatre bâtiments de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) commandés par la Marine nationale, en 2014. Construit à Concarneau (Finistère), le bâtiment a quitté les chantiers en février 2019 et est déployé dans la zone antillaise, pour mener des missions couvrant en large spectre opérationnel (Ex : soutien et assistance aux populations, mission de souveraineté, lutte contre les trafics illicites, action de l’Etat en mer…), en interaction avec les forces militaires et de sécurité présentes dans la zone.

Le Dumont d’Urville a des capacités militaires renforcées. Elles permettent de faire face aux enjeux opérationnels locaux dont la lutte contre le narcotrafic. Ce type de navire militaire complète et renforce le dispositif des forces armées françaises présentes dans la région face à différentes menaces. En Martinique, ils complètent les moyens de surface de la Marine déjà présents : 2 frégates de surveillance, un remorqueur portuaire et le patrouilleur côtier de la Gendarmerie. Il sera renforcé, à l’été 2019, par l’arrivée d’un patrouilleur Antilles-Guyane : La Combattante.

Long de 65m, large de 14m, le Dumont d’Urville déplace 2 500 tonnes. Il est armé de deux mitrailleuses de 12,7mm, de deux embarcations rapides pouvant être mises en œuvres par des forces d’intervention type fusiliers-commandos. Il est également capable d’accueillir sur sa plage arrière 6 conteneurs. L’équipage compte habituellement 23 marins (3 officiers, 17 officiers mariniers et 3 quartiers-maitres et matelots).

Que sont les bâtiments de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) ?

Les BSAOM sont conçus essentiellement pour faire respecter la souveraineté de l’Etat français sur ses espaces maritimes éloignés de l’Hexagone. A ce titre, la lutte contre la piraterie, la police des pêches, la surveillance du trafic commercial, le contrôle des trafics illicites et le sauvetage en mer sont les missions traditionnelles du bâtiment. Ses capacités logistiques importantes en font un atout précieux pour le ravitaillement des territoires français éloignés de l’Hexagone.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data