Seconde Guerre Mondiale: Qui sont les quatre soldats martiniquais de Boutigny honorés le 8 mai à Paris?

No Comment

© National Archives and Records Administration

Ils s’appellaient Frédéric Joseph Philibert, Maurille Ernest Himmer, Appolinaire André Eniona et Clair Negrobar. Ils ont été tués par des soldats allemands le 15 juin 1940 dans la ville de Boutigny, en Seine-et-Marne. La Ville de Paris  leur rendra un hommage le 8 mai lors du ravivage de la Flamme sous le Tombeau du Soldat Inconnu. 

Dès la déclaration de la guerre de la France à l’ Allemagne en septembre 1939, « les vielles colonies » se mobilisent pour défendre la Mère-Patrie. On estime à 3500, nombre  de Réunionnais  qui ont quitté leur île entre septembre 1939 et juin 1940, tandis que près de 4500  Antillais et Guyanais sont en route ou déjà présents au front dans différentes unités. Parmi ces derniers, on retrouve quatre soldats martiniquais.
Il s’agit de:

  • Frédéric Joseph Philibert né à Rivière-Pilote le 27 mars 1911, soldat de 2ème classe dans le 3 ème régiment d’infanterie coloniale, matricule 33 0)
  • Maurille Ernest Himmer né le 13 septembre 1913 à Trinité, appartenant au 152ème régiment d’infanterie coloniale, 6ème compagnie (classe 1933, matricule 1533).
  • Appolinaire André Eniona né le 23 juillet 1914 aux Anses-d’Arlet appartenant au 3ème régiment d’infanterie alpine (classe 193 4, matricule 2 0 85).
  • Clair Negrobar né le 30 septembre 1915 à Sainte Marie, sergent dans le 3ème régiment d’infanterie alpine (classe 1935, matricule 1620). Il était marié et père de trois enfants.

>« Leurs corps furent retrouvés côte à côte et criblés de balles. Ils furent enterrés sur place le 18 juin 1940 par 2 habitants de la commune puis le 16 juin 1942, leurs dépouilles furent transférées dans le cimetière de Boutigny après le service religieux organisé dans l’église Saint-Médar », précise l’historienne Sabine Andrivon-Milton.
Après plusieurs années d’oubli,  les noms de ces soldats martiniquais avaient été cités à Boutigny lors de la cérémonie du 11 novembre 2016. Ce mardi 8 mai, la Ville de Paris rendra « un hommage particulier au sacrifice de quatre soldats martiniquais… exécutés par les Allemands en juin 1940 à Boutigny (Seine et Marne) hors des lois de la Guerre, et qui reposent dans la nécropole nationale de Fleury les Aubray ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment