Santé: Les seniors d’Outre-mer davantage touchés par la perte d’autonomie

No Comment

Selon une étude de l’Insee publiée le 13 juin, la part de seniors à domicile en perte d’autonomie est particulièrement élevée dans les régions d’Outre-mer (hors Mayotte). Cette perte d’autonomie est d’autant plus prégnante dans les Antilles françaises.

Les seniors en perte d’autonomie vivant à domicile sont nombreux dans les régions d’Outre-mer (hors Mayotte). En 2014, 12% des seniors guadeloupéens et 11% des seniors martiniquais sont concernés par cette perte d’autonomie. La Guadeloupe est ainsi la région de France où la perte d’autonomie des plus de 60 ans est la plus importante.
En Guadeloupe comme en Martinique, les femmes sont davantage touchées par ce phénomène. « En Martinique, 47 % des femmes sont en perte d’autonomie au-delà de 85 ans, contre 28 % des hommes de la même tranche d’âge. Cet écart important est lié au fait que les femmes vivent beaucoup plus longtemps que les hommes », précise l’INSEE.

Plusieurs facteurs expliquent ce constat selon l’Insee. « le vieillissement de la population aux Antilles et le manque de structures d’hébergement et d’aides, accentuent encore les difficultés sociales rencontrées par les seniors en perte d’autonomie », indique l’institut.
De plus, la précarité rend difficile l’accès aux structures d’hébergement même si l’aide de l’entourage permet le maintien à domicile des seniors, qui sont 31 % à en bénéficier (dix points de plus qu’au national) en Martinique.
Même constat pour La Réunion où les difficultés sociales sont fortes, le faible pouvoir d’achat des seniors limite la création de place en centre d’hébergement.

Capture d’écran 2018-06-14 à 19.51.14

« La question des seniors de plus en plus importante en Guyane»

Même si sa population reste très jeune, la Guyane est également touchée par la perte d’autonomie, notamment chez les hommes où elle est plus forte que chez les femmes. « 17 % des Guyanais de plus de 75 ans ne sont plus autonomes (contre 12% pour les femmes). C’est dix points de plus que pour la France (hors Mayotte). »

En Guyane, les difficultés sociales importantes sont contrebalancées par une offre plus large que dans les autres DOM en hébergements pour personnes âgées. «Selon les projections de population, la Guyane compterait 26 seniors pour 100 jeunes en 2030. Cela correspond à un fort accroissement du nombre de ses seniors. Ainsi, la question des seniors va-t-elle devenir de plus en plus importante en Guyane » ajoute l’INSEE.

© INSEE

© INSEE

 

Des seniors qui se sentent en moins bonne santé

En Guadeloupe, les seniors vivant à domicile sont 30 % à se déclarer en mauvais ou en très mauvais état de santé. Là encore, ce constat est davantage accentué chez les femmes. Les femmes se déclarent en moins bonne santé que les hommes (33 % en mauvais ou très mauvais état de santé contre 27 % pour les hommes).
En Guyane, les seniors guyanais sont 21 % à se déclarer en mauvais ou en très mauvais état de santé avec une pourcentage de 24% chez les femmes (contre 19 % pour les hommes).
Les seniors des Antilles et de Guyane sont plus nombreux à rencontrer des problèmes fonctionnels par rapport à la moyenne nationale. « 31% des plus de 60 ans de Guyane et de Martinique ont au moins un problème fonctionnel contre 34% des seniors guadeloupéens de la même tranche d’âge.

Capture d’écran 2018-06-14 à 19.52.21

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés