Santé en Polynésie : L’OMS en mission pour évaluer le programme de soin de santé primaire de la Collectivité

No Comment

©Présidence de la Polynésie française

Une équipe de l’OMS est actuellement en mission d’expertise en Polynésie française afin d’évaluer et valider le programme de modernisation des soins de santé primaire de la Collectivité, qui doit être modernisé à partir de 2019. Cette équipe comprend le Dr Denis Porignon, expert international en soins de santé primaire à l’OMS à Genève et Martina Pellny, coordinatrice des systèmes de santé à l’OMS pour la région Pacifique.

« Sur la demande du Pays (gouvernement polynésien, ndlr) une mission d’experts de l’OMS en soins de santé primaire est en effet organisée en Polynésie française, du 10 au 15 décembre, afin de valider le programme de modernisation des soins de santé primaire qui sera proposé au gouvernement et à l’Assemblée (territoriale, ndlr) en février et mars 2019 », a indiqué la Présidence de la Polynésie dans un communiqué. « Dans le cadre du schéma d’organisation sanitaire voté par l’Assemblée de Polynésie en 2016, il a été convenu de créer un établissement de soins de santé primaire polynésien afin de doter la Polynésie d’un outil de santé moderne, adapté aux spécificités du Pays et permettant de répondre au challenge sanitaire auquel nous sommes confrontés », indique encore l’exécutif polynésien.

En Polynésie, le premier programme de soins de santé primaire a été mis en place dans les années 80, « avec succès » et « sous la forme d’un réseau de structures de santé à proximité des populations, offrant des services étendus tels que la prise en charge des maladies, les vaccinations, la surveillance des maladies de la mère et de l’enfant, l’hygiène publique, l’éducation et la promotion pour la santé ». « Cela a donné lieu à un certain nombre d’innovations : nouveau métiers (auxiliaire de santé, hygiéniste dentaire, éducatrice en santé, inspecteur d’hygiène) et nouveaux services (cellules de promotions de santé, service d’hygiène dentaire et de médecine scolaire, missions médicales dans les îles, SAMU aérien) », explique la Présidence polynésienne.

SAMU aérien en Polynésie ©J. Ballenand / Ministère des Armées

SAMU aérien en Polynésie ©J. Ballenand / Ministère des Armées

Néanmoins, les soins de santé primaire polynésien ont « progressivement vu leur rôle, leur financement et leur efficacité décroître, situation responsable en partie de l’augmentation inquiétante des pathologies et de l’afflux de patients à l’hôpital ». En parallèle, l’offre hospitalière s’est nettement développée en Polynésie, essentiellement sur l’île de Tahiti avec, depuis les années 80, l’ouverture de cliniques privées et plus récemment, d’un nouveau centre hospitalier. Pourtant l’OMS recommande depuis 2008 que les Pays modernisent leurs soins de santé primaire afin de faire face à la mondialisation et à l’explosion des maladies. Cette recommandation a été relancée avec force lors de la dernière conférence de l’OMS en septembre 2018. Par conséquent, « le service santé a élaboré un programme de modernisation des soins de santé primaire, ambitieux et adapté à notre Pays, qui sera mis en œuvre sur une période de 5 ans à partir de 2019 ».

Les soins de santé primaire selon l’OMS :

En 1978, dans sa décla­ra­tion d’Alma-Ata, l’OMS don­nait cette défi­ni­tion des soins de santé pri­mai­res :« Les soins de santé pri­mai­res sont des soins de santé essen­tiels fondés sur des métho­des et une tech­no­lo­gie pra­ti­ques, scien­ti­fi­que­ment via­bles et socia­le­ment accep­ta­bles, rendus uni­ver­sel­le­ment acces­si­bles aux indi­vi­dus et aux famil­les dans la com­mu­nauté par leur pleine par­ti­ci­pa­tion et à un coût que la com­mu­nauté et le pays puis­sent assu­mer à chaque stade de leur déve­lop­pe­ment dans un esprit d’autores­pon­sa­bi­lité et d’auto­dé­ter­mi­na­tion ».

L’objectif ultime des soins de santé primaires est une meilleure santé pour tous. L’OMS a recensé cinq éléments clés pour parvenir à cet objectif :

-Réduire l’exclusion et les disparités sociales dans le domaine de la santé (réformes pour la couverture universelle);
-Intégrer la santé dans tous les secteurs (réformes des politiques publiques);
-Organiser les services de santé autour des besoins et des attentes des populations (réformes de la prestation des services);
-Suivre des modèles de collaboration et de dialogue politique (réformes dans la direction);
-Augmenter la participation des acteurs concernés.

 

Le programme de modernisation des soins de santé primaire en Polynésie : 

Ce programme est basé sur un certain nombre de principes :

-Programme centré sur la personne et les familles, tenant compte des facteurs culturels et sociaux influençant la santé, spécifiques à la Polynésie

-Programme donnant aux populations les moyens de développer eux même leur bonne santé à travers des comités locaux de santé.

-Consolidation d’un réseau de structures de santé de proximité offrant une large gamme de services à la population, intégrant la prise en charge des maladies, la prévention et la promotion de la santé sur le même site.

-Structures de santé basées sur des équipes pluridisciplinaires de professionnels de santé libéraux et publics, bénéficiant d’un solide programme de formation continue adapté à leurs missions.

-Collaboration de qualité avec les équipes hospitalières, utilisant les techniques modernes de communication, permettant une offre de soins équilibrée et efficace à la population.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data