Rougeole aux Samoa : Le bilan s’élève à 55 morts, l’OMS s’inquiète

No Comment

Les enfants de moins de quatre ans sont les premières victimes de cette épidémie ©AP

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde mardi contre un recul dans les efforts mondiaux pour éradiquer la rougeole, alors que le bilan de l’épidémie qui a débuté mi-octobre aux Samoa atteint désormais 55 morts.

Au total, 50 des personnes décédées dans l’archipel du Pacifique Sud sont des enfants âgés de moins de quatre ans, ont précisé mardi des responsables samoans. Dix-huit autres sont hospitalisés dans un état critique et la crise ne semble pas refluer. 153 nouveaux cas ont été enregistrés ces 24 dernières heures, portant le nombre de cas à 3 881 pour une population totale de 200 000 habitants. L’état d’urgence a été décrété le 15 novembre, et toutes les écoles de l’archipel sont fermées.

Parmi les mesures d’urgence prises figure une campagne d’immunisation obligatoire générale et la fermeture des écoles. Mais cela n’a pas suffi à contenir l’épidémie dans un pays particulièrement vulnérable, vu le faible taux de vaccination (31%). Jose Hagan, responsable de l’OMS pour la région Pacifique Ouest, a estimé que le cas des Samoa rappelait les dangers associés à ce qui est « probablement la maladie la plus contagieuse que nous connaissons ». Les Tonga, les Fidji et la Nouvelle-Zélande ont également signalé des épidémies de rougeole, mais à une plus petite échelle qu’aux Samoa.

« Malheureusement, le taux de létalité de la rougeole est beaucoup plus élevé que ce que les gens croient », a-t-il dit à Radio New Zealand. « C’est une maladie grave et nous ne sommes plus habitués à la voir, alors sa mortalité est source de surprise ». Jose Hagen a rappelé qu’on estimait à 21 millions le nombre de vies sauvées ces 20 dernières années par l’accès au vaccin contre la rougeole. « Mais nous commençons à voir un recul et il y a des foyers dans le monde entier qui fait que le virus se propage au travers des voyages internationaux », a-t-il dit.

©AFP

©AFP

Le nombre de cas est en augmentation en Europe. La Grande-Bretagne, la Grèce, l’Albanie ou la République tchèque ont perdu en août leur statut de pays où la rougeole a été éradiquée. La maladie caractérisée par l’éruption de taches rouges sur la peau est causée par un virus qui se transmet très facilement par contact direct ou dans l’air ambiant. Avant l’arrivée des vaccins dans les années 1970, elle tuait dans le monde 7 à 8 millions d’enfants par an.

Après une baisse spectaculaire entre 2000 et 2016 grâce à d’importantes campagnes de vaccination, la rougeole est maintenant en forte recrudescence dans le monde, en raison notamment d’une défiance envers les vaccins. Cette méfiance à l’égard du vaccin combiné Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR) a été provoquée par une étude de 1998 qui liait le vaccin et l’autisme. Il a pourtant été établi rapidement que son auteur avait falsifié ses résultats et plusieurs études ont montré depuis que le vaccin n’augmentait pas le risque d’autisme, a souligné à plusieurs reprises l’OMS.

Avec AFP.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data