Rio 2016: Les 4 moments où l’Outre-mer est le porte drapeau de la France

No Comment

© Anthony BIBARD/FEP

Lors de la cérémonie officielle de l’ouverture des Jeux Olympiques ce vendredi 5 août, c’est le judoka guadeloupéen Teddy Riner qui conduira la délégation des 396 athlètes français. En 20 ans, ils sont quatre à avoir représenté la France.

JO D’Atlanta 1996 : Marie José Péréc , « la Gazelle »

Dans l’histoire des porte-drapeaux aux Jeux Olympiques, Marie-José Pérec devient le deuxième porte-drapeau féminin ( après la nageuse Christine Caron lors des Jeux de Mexico en 1968) et la première ultramarine à avoir cet honneur. Elle a alors 28 ans. Elle est la seule athlète française à être triple championne olympique : en 1992 aux Jeux de Barcelone sur 400 mètres et deux fois aux Jeux d’Atlanta en 1996 sur 400 mètres et 200 mètres. Elle est également la deuxième à avoir réalisé le doublé aux Jeux olympiques sur 200 et 400 (après l’Américaine Valerie Brisco-Hooks), et la première athlète, hommes et femmes confondus, à avoir remporté, lors de deux Jeux olympiques consécutifs, le titre sur 400 mètres.

JO D’Athènes 2004: Jackson Richardson, « le Barjot » de l’Océan Indien

8 ans après Marie-Josée Pérec, c’est au tour du handballeur Jackson Richardson d’être désigné comme porte-drapeau, lors des Jeux à Athènes. Joueur atypique, célèbre pour ses gestes uniques autant que pour sa coiffure rasta, Jackson Richardson, 34 ans, est natif de l’île de la Réunion où il a effectué ses premiers bonds sur un terrain de handball avant de rejoindre la métropole. Symbole de l’équipe de France de handball dont il sera le capitaine, double championne du monde (1995 et 2001), médaillée de bronze olympique (1992). Elu meilleur joueur du monde en 1995, il détient un record impressionnant de sélections en équipe deFrance: 417 sélections et 787 buts .

JO de Londres 2012: Laura Flessel, « la Guêpe »

Laura Flessel va devenir la première femme championne olympique d’épée, face à sa compatriote Valérie Barlois qu’elle bat facilement en finale 15 à 10 lors des jeux olympiques d’Atlanta en 1996. Surnommée la guêpe en raison de sa spécificité à toucher les adversaires au pied, elle est la plus titrée des escrimeuses françaises. L’année 2000, Laura Flessel figure alors parmi les sportives françaises favorites aux Jeux olympiques de Sydney, et elle obtient une médaille de bronze en individuel. Qualifiée pour ses cinquièmes et derniers Jeux olympiques à Londres, elle y est le porte-drapeau de l’équipe de France lors des cérémonies d’ouverture le 27 juillet 2012, et de clôture le 12 août.

JO de Rio 2016: Teddy Riner, « L’invincible »

©CNOSF/KMSP

©CNOSF/KMSP

Face à une candidature du basketteur Tony Parker, c’est un autre guadeloupéen Teddy Riner qui a été retenu pour être le porte-drapeau de la France cette année au Brésil. Détenteur d’un record de huit titres de champion du monde, champion olympique à Londres en 2012, médaillé de bronze à Pékin en 2008, quintuple champion d’Europe. »Ça fait vraiment plaisir de voir Teddy représenter la délégation. Être porte-drapeau, c’est une vraie responsabilité et un vrai honneur. C’est la troisième fois qu’un athlète de Guadeloupe est désigné. C’est magnifique pour une petite île comme la Guadeloupe », a d’ailleurs déclaré à nos confères de l’Équipe 21 Marie-José Pérec,  le 2 août.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment