Revivez les temps forts du Pavillon des Outre-mer au Livre Paris 2019

No Comment

©Outremers360

Outremers360 a suivi de près l’édition 2019 du salon Livre Paris, qui s’est déroulé du 15 au 18 mars. Pour l’occasion, la rédaction a rencontré auteurs, conteurs, éditeurs mais aussi jeunes entrepreneurs et organismes de représentation de nos territoires sur le Pavillon des Outre-mer. Au lendemain de la clôture du Livre Paris, nous vous proposons de le revivre à travers nos sujets, interviews et couvertures réseaux sociaux réalisés sur place.

Cette année, cinq éditeurs ultramarins étaient présents sur les 200m2 du Pavillon des Outre-mer. En tout, une cinquantaine d’auteurs et de conteurs se sont relayés sur le stand. Le stand du Musée du Quai Branly a également présenté 300 auteurs sur les Outre-mer à travers une cinquantaine d’éditeurs représentés dans sa libraire du Livre Paris 2019. 

Le concours Littéraire de la Délégation polynésienne à Paris : 

La Délégation de la Polynésie à Paris a présenté, vendredi, la 3èmeédition de son concours Littéraire de Nouvelles. Le thème retenu cette année : le premier départ du Fenua, « à vous d’imaginer la suite ». Parmi les grandes nouveautés cette année : l’ouverture d’un concours en langue tahitienne, impliquant non pas un, mais deux lauréats qui se verront offrir un aller/retour en Polynésie pour le Salon du Livre en novembre.

Livre Paris 2019 : Le concours littéraire de la Délégation polynésienne à Paris s’ouvre à la langue tahitienne

La Vague, ode à la diabolique déesse de Teahupo’o : 

Sorti en février 2019, le roman La Vague d’Ingrid Astier raconte la vie, les vies, du petit district de Teahupo’o (Presqu’île de Tahiti) vivant au rythme de la mythique vague éponyme. Loin d’être une carte postale, La Vague raconte les parcours sinueux, parfois torturés des personnages inspirés de la vie réelle, qui gravitent autour de l’Everest Liquide venu des confins de l’Antarctique.

Livre Paris 2019 : Teahupo’o, « diable en robe d’écume », héroïne du roman La Vague d’Ingrid Astier

Ipocamp, la start-up qui protège vos créations artistiques et entrepreneuriales :

Partenaire du concours Littéraire de la Délégation polynésienne, la start-up Ipocamp, co-fondé par le Polynésienne Arnaud Cheyssial, a comme « obsession » de « stimuler la créativité et de la protéger avec des outils faciles d’accès en termes d’utilisation et de coût ». « Nous protégeons d’ores et déjà les 21 000 artistes de la Maison des artistes tout en valorisant l’innovation de PME, Startups, Instituts de recherche et d’enseignement », raconte Arnaud Cheyssial.

Livre Paris 2019 : Protéger la créativité, leitmotiv de la start-up Ipocamp, co-fondée par le Polynésien Arnaud Cheyssial

Presque Îlien : Le parcours d’un jeune fonctionnaire tombé en amour pour un pays qui n’est pas le sien

« C’est la rencontre entre une personne et un pays : le fait de s’accepter différent, d’aimer un pays qui n’est pas le sien au-delà de ce que l’on peut imaginer, le fait d’être bienveillant et de s’inquiéter pour ce pays », raconte Benoît Saudeau, ancien Journaliste, Grand reporter et Directeur régional de Nouvelle-Calédonie La 1ère. « Lorsqu’on vient de l’extérieur, comme moi, comment avoir la bienveillance avec les gens qui vous accueillent, sans complètement s’effacer, rester à sa place, modeste, notamment en Nouvelle-Calédonie, mais ne pas s’excuser d’être ce qu’on est ? ». Ces questions, universelles, Benoît Saudeau les pose tout au long de son roman Presque Îlien.

Livre Paris 2019 : « La Nouvelle-Calédonie a ce génie de trouver une solution au dernier moment », confie Benoît Saudeau

Les lauréats du premiers concours de Calligrammes Outre-mer :

Lancé début janvier dans le cadre du Livre Paris 2019, les noms des lauréats du premier concours de calligrammes outre-mer ont été connus hier, sur le Pavillon des Outre-mer, après délibération du Jury. Ainsi, Charlène Thia Pow Sing remporte la 1ère place, suivie de Claire Courant et Inès Robin. En somme, un podium exclusivement féminin ! La gagnante Charlène Thia Pow Sing a ainsi remporté un aller/retour à La Réunion pour le Salon du Livre Athéna.

La ministre Annick Girardin veut des « données particulières » sur l’édition en Outre-mer :

En visite au Livre Paris et plus précisément sur le Pavillon des Outre-mer samedi après-midi, la ministre des Outre-mer Annick Girardin a dit son intention d’avoir « des données particulières » sur l’édition dans chaque territoire ultramarin, à l’instar de ce qui se fait déjà dans l’Hexagone. Elle est également allée à la rencontre des auteurs et éditeurs des Outre-mer présente au Livre Paris 2019.

En amont du Livre Paris, Outremers360 vous avait fait découvrir des auteurs et des éditeurs ultramarins, dans chaque bassin. Pour lire ou relire nos articles, c’est ici :

Salon du Livre 2019 : A la découverte de Sébastien Lebègue et son ouvrage « Coutume Kanak »

Salon du Livre 2019 : A la découverte de la maison d’édition Au vent des îles

Salon du Livre 2019 : Nassur Attoumani, l’homme au casque colonial

Salon du Livre 2019 : À la découverte de l’association La Réunion des livres

Salon du Livre 2019: Roland Brival, un écrivain amoureux des mots qui dansent

Salon du Livre 2019 : Ibis Rouge Éditions, le pari d’un éditeur passionné

Salon du Livre 2019 : Vincent Placoly, un écrivain combattant

Salon du Livre 2019: Jean-Benoit Desnel, un éditeur volontaire

Quelques conteurs et auteurs présents sur le Pavillon des Outre-mer du Livre Paris 2019 :

 

D’autres photos et vidéos sur nos réseaux sociaux Facebook et Twitter @Outremers360.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data