Reprise de France-Antilles: La société AJR Participations choisie par le tribunal de Fort-de-France

No Comment

Le tribunal mixte de commerce de Fort-de-France a décidé ce mardi de confier la reprise de la holding Antilles Guyane Médias (AGM-France-Antilles et France-Guyane) et de ses filiales à la société AJR Participations, l’une des deux candidates à la reprise du groupe. Dans sa décision, le tribunal fixe la date « d’entrée en jouissance » du repreneur au « 16 juin 2017 à minuit ».

AJR Participations est par dirigée Aude Jacques-Ruettard, petite fille par alliance de Robert Hersant et actionnaire minoritaire actuel du Groupe Hersant Média. Dès l’appel à repreneur formulé par l’administrateur judiciaire à la suite de la mise en cessation de paiement d’AGM, Aude Jacques-Ruettard s’était mise sur les rangs pour « sauver France-Antilles ».

AJR Participations s’engageait à « préserver l’indépendance », à « garantir le pluralisme » du journal et, « en actionnaire responsable » à « ne pas chercher à tout prix la rentabilité immédiate en réduisant drastiquement les effectifs ». Après avoir présentée « une offre améliorée » au personnel du groupe, AJR Participations s’est engagée à maintenir l’emploi de tous les salariés « au moins durant deux ans » à l’exception du poste du directeur général; et à ne procéder à aucun licenciement économique durant la même période. En outre, la création de six postes est prévue dès la première année pour renforcer les équipes. La modernisation des infrastructures du groupe, le « passage en quadrichromie intégrale », des parutions de magazine plus fréquentes, la création de studios vidéo et le renforcement de contenus numériques payant sont également inscrits dans ce projet.

Dans sa décision, le tribunal prend acte qu’AJR Participations envisage d’investir 8 millions dans l’immédiat pour la transformation de l’entreprise et un retour à l’équilibre financier en trois ans. Il prend acte aussi de la reprise de 298 postes sur les 299 que comptaient AGM et ses filiales ainsi que leur transformation en deux SAS. La première doit regrouper les régies publicitaires et la seconde, les autres activités comme les sociétés éditrices, l’imprimerie, la comptabilité notamment. L’offre d’AJR Participations avait reçu le soutien d’une partie du personnel à la différence de celui de la société « She Three » de Marc Laufer qui envisageait notamment la suppression d’une soixantaine de postes.

La Société des Journalistes de France-Antilles-Guyane et le Syndicat National des Journalistes (SNJ) ont pris acte de la décision du tribunal mixte de commerce de Fort-de-France, ont-ils annoncé dans un communiqué de presse. « À ce stade, ils ne peuvent que se féliciter de la décision rendue ce mardi puisque, assez rapidement, tant la SDJ que le SNJ s’étaient prononcés en faveur du projet qui favoriserait la préservation de l’emploi », précise le communiqué. Lors de l’audience de présentation des offres devant le tribunal de commerce, Marc Laufeur n’avait pas fait le déplacement laissant à son avocat le soin de défendre son offre, à la différence d’Aude Jacques-Ruettard qui était, elle, présente à l’audience du 6 juin.

Avec AFP.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment