Rentrée scolaire: J-2 avant la rentrée pour les écoliers antillo-guyanais

No Comment

Après la Polynésie, la Réunion et Mayotte, ce sont les élèves antillo-guyanais qui s’apprêtent à reprendre le chemin des écoles primaires, des collèges et lycées des trois départements. Retour sur une rentrée scolaire 2017 qui connaît plusieurs bouleversements.

C’est dans un contexte de suppression de contrats aidés, de dédoublements de classes de CP, que s’effectuera la rentrée de dizaines de milliers d’écoliers le 4 septembre prochain en Guadeloupe, en Martinique et en Guyane. Dans les deux départements, on constate une baisse du nombre d’élèves scolarisés pour cette année. Ils seront  ainsi 98 012 élèves dans le public et le privé en Guadeloupe (contre 98 744 en 2016).  Dans le département voisin, le rectorat de Martinique devrait connaître le même sort.

Seule la Guyane voit son nombre d’élèves croître. 80 659 élèves retrouveront les bancs des différents établissements scolaires. Dans ce département, la commune de Saint-Laurent du Maroni a choisi de différer  sa rentrée à une date ultérieure.   » Les incertitudes relatives aux contrats aidés ne permettent pas d’assurer la rentrée scolaire le 4 septembre 2017 dans des conditions de sécurité et de salubrité requises. Dans les écoles prilmaires de Saint-Laurent du Maroni, la rentrée scolaire est donc reportée à une date ultérieure. » a annoncé Léon Bertrand dans un communiqué aux parents d’élèves de la commune.

Ci-dessous, les enseignants stagiaires, nouvellement nommés dans l'académie, ont été accueilli au Rectorat le mercredi 30 août 2017.. Au total, ce sont 5 900 enseignants qui ont effectué leur rentrée le 1er 2017 septembre

Ci-dessous, les enseignants stagiaires, nouvellement nommés dans l’académie, ont été accueilli au Rectorat de Martinique le mercredi 30 août 2017.. Au total, ce sont 5 900 enseignants qui ont effectué leur rentrée le 1er 2017 septembre © DR

Retour à la semaine de 4 jours, Classes Bilangues

Tous les ans, chaque rentrée s’accompagne de son lot de nouveautés. Le Ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer  en a fixé 5 pour « bâtir l’Ecole de la confiance ».

Mesure phare de cette rentrée et promesse de campagne d’Emmanuel Macron : le dédoublement des classes préparatoires (CP) sera déployé aussi aux Antilles et en Guyane. En Martinique par exemple, cette mesure concernera 52 écoles maternelles et élémentaires classées en réseau d’éducation prioritaire renforcée (REP+).

Les classes bilangues font également leur rentrée. Le recteur de l’académie de la Guadeloupe Camille Galap entend bien appliquer cette nouvelle mesure. « Nous avons fait quelques ajustements au niveau de la réforme des collèges pour remettre en place les classes européennes, les classes bilangues, le latin dans certains collèges, donc cela participe à l’attractivité de certains établissements », a ajouté Camille Galap.

En Martinique, toutes les communes de l’île retournent à la semaine de 4 jours à l’exception des villes du Prêcheur,  de Fonds-Saint-Denis et de Bellefontaine, Effet inverse en Guyane où quatre communes passent pour cette rentrée 2017 à la semaine de 4 jours: Montsinéry, Grand Santi, Sinnamary et Roura.

Une mission parlementaire  sur le terrain

Lors de cette rentrée,  deux députés de la commission des Affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale,  Bruno Studer (LREM) et  Maxime Minot (LR), se rendront en Guadeloupe et en Martinique du 4 au 8 septembre prochains.  « Ce déplacement marque la volonté de la représentation nationale de s’intéresser, par des visites de terrain, à la réalité de la rentrée scolaire et plus largement du système éducatif sur tous les territoires de la République, en portant une attention tout particulière aux initiatives et actions déployées pour construire une« école de la confiance », gage d’avenir pour l’ensemble de nos jeunes. », précise  le communiqué.

Capture d’écran 2017-08-31 à 11.06.51

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment