« Reforest Fiji » : 250 000 plants d’arbres pour les sinistrés fidjiens

No Comment

Souvenez-vous, en fin février, le cyclone Winston ravageait l’archipel des Fidji, Etat insulaire du Pacifique. Mené conjointement par la Communauté du Pacifique et l’Union européenne, le projet « Reforest Fiji » a permis de mettre à la disposition des sinistrés plus de 250 000 plants d’arbres.

Suite au passage du très violent cyclone Winston, qui a balayé les îles Fidji en février, l’Union européenne (UE) et la Communauté du Pacifique (CPS) ont lancé le projet « Reforest Fiji » permettant d’offrir environs 250 000 plants d’arbres aux fidjiens. Parmi les essences distribuées, on y trouve le teck, l’acajou, le pin des Caraïbes, l’eucalyptus et l’acacia. À l’origine, ces plants cultivés dans des pépinières du Nord-ouest de l’île de Viti Levu aux Fidji, devaient aider les groupes et agriculteurs vulnérables à compléter leurs revenus par la production et la commercialisation de plants d’arbres. « Le projet « Reforest Fiji » vise à réduire la pauvreté en ciblant plus particulièrement certains secteurs de production de canne à sucre. Il s’agit de venir en aide aux agriculteurs touchés de plein fouet par ce cyclone dévastateur, et qui ont plus que jamais besoin d’un complément de revenu », a déclaré Andrew Jacobs, ambassadeur de l’UE pour le Pacifique basé à Fidji.

©DR

©DR

« Les arbres représentent non seulement une source précieuse de bois et une manière d’accroître les moyens de subsistance, mais ils jouent également un rôle primordial dans la réhabilitation et la restauration des sols et des forêts endommagés par cette catastrophe », a-t-il ajouté. Début mars, l’Union européenne et la Communauté du Pacifique avaient déjà mis à disposition du Ministère fidjien de l’agriculture 43 000 plants de légumes et arbres fruitiers. Cette première aide a pour but de « répondre à court terme aux besoins de sécurité alimentaire des populations sinistrées, alors que le projet « Reforest Fiji » cible leurs besoins à moyen, voire long terme, et propose des activités rémunératrices », conclut Andrew Jacobs. Pour l’heure, la saison cyclonique n’est pas finie dans le Pacifique sud. Un nouveau système dépressionnaire a été repéré aujourd’hui au Nord-ouest de la Nouvelle-Calédonie. Celui-ci devraient s’intensifier, poursuivre une trajectoire Sud-est et toucher le Caillou dans les jours à venir.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment