Quel rôle pour les Outre-mer dans la lutte contre le VIH et les hépatites ?

No Comment

Le 1er octobre aura lieu, à Paris, le colloque « Vaincre le VIH et les hépatites d’ici 2025 : les Outre-mer en pointe ? ». Initié par le laboratoire Gilead Sciences et la délégation aux Outre-mer de l’Assemblée nationale et l’association IAPAC, ce rendez-vous a pour but « d’accélérer le mouvement de lutte contre les épidémies ». 

Les territoires ultramarins constituent le triste podium des collectivités françaises les plus touchées par les virus. En effet, La Guyane par exemple, est le département français le plus touché par le VIH, avec une épidémie « généralisée » (prévalence de plus de 1%) et « cachée ». La Guadeloupe est le 2 nd  département le plus touché, encore loin devant l’Ile-de-France, département hexagonal déjà 5 fois supérieur au reste de la France.

Gilead Sciences a rencontré l’hiver dernier le député de Guadeloupe et Président de la Délégation aux Outre-mer Olivier Serva, « qui a été particulièrement sensible à la lutte contre le VIH et les hépatites en Guadeloupe et dans l’ensemble des territoires ultramarins ». Le laboratoire et la Délégation ont donc décidé de travailler à la tenue de ce colloque réunissant acteurs politiques, associatifs et du monde de la santé, dont l’objectif est de permettre d’accélérer le mouvement de lutte contre les épidémies, en facilitant les échanges croisés entre tous ces acteurs, dans la lignée des objectifs de toutes les grandes instances de santé internationales.  L’association IAPAC, spécialisée dans l’engagement des collectivités territoriales dans la lutte contre le VIH, a naturellement été associée à l’évènement, lui apportant ainsi une dimension internationale.

« Politiques, médecins et associatifs échangeront ainsi le temps d’une soirée sur les bonnes pratiques et les initiatives territoriales menées en Outre-Mer, l’émergence de projets innovants et la structuration des réseaux d’acteurs, dont l’engagement pourra servir d’inspiration à l’échelle régionale, nationale et mondiale », indiquent les organisateurs de l’événement.

Gilead Sciences
Laboratoire de biotechnologies créé en 1987, Gilead Sciences s’est spécialisé dans ladécouverte, le développement et la commercialisation de médicaments innovants pour la prise en charge de pathologies pouvant engager le pronostic vital, notamment le VIH, les maladies du foie, les cancers et les maladies infmmatoires. En France hexagonale comme dans les territoires d’Outre-mer, Gilead s’emploie aux côtés des acteurs locaux à améliorer la qualité du dépistage des populations à risque.
À ce titre, Gilead s’intéresse aux initiatives et dispositifs portés par les collectivités territoriales, les associations de patients locales et les autorités de santé publique visant à favoriser la prévention, le dépistage, l’accès aux soins et l’information des populations vulnérables. Fort de son réseau de partenaires associatifs et de professionnels de santé, Gilead a ainsi apporté son soutien à plusieurs métropoles françaises engagées dans une démarche « sans VIH » ou « sans hépatite C ».

IAPAC

L’association IAPAC (International Association of Providers of AIDS care) œuvre depuis plus de trente ans sur tous les continents pour améliorer l’accès et la qualité du dépistage, de la prise en charge et des traitements à destination des personnes touchées par le VIH ou les hépatites. Elle est à l’initiative d’un vaste réseau de « fast-track cities » à travers le monde, réunissant plus de 130 collectivités territoriales (villes, départements, régions) engagées, dans la lignée de la déclaration de Paris, à lutter officiellement contre le VIH, selon les recommandations fixées par l’OMS (d’ici 2025, 90% des personnes vivant avec le VIH connaissant leur statut sérologique, 90% de toutes les personnes infectées par le VIH dépistées reçoivent un traitement anti rétroviral durable, 90% des personnes recevant un traitement anti rétroviral ont une charge virale durablement supprimée).

La Délégation aux Outre-mer de l’Assemblée nationale
La Délégation aux Outre-mer de l’Assemblée nationale, présidée par M. Olivier SERVA, Député de la 1ère circonscription de la Guadeloupe, réunit l’ensemble des député.e.s ultramarins et non-ultramarins souhaitant porter la voix des problématiques en lien avec les territoires d’Outre-mer.

La Déclaration de Paris 

Le 1er décembre 2014, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida, Paris a lancé avec l’ONUSIDA et une vingtaine de villes dans le monde l’initiative des villes pour mettre fin au sida d’ici 2030. Intitulée Déclaration de Paris, cet engagement a depuis été signé par plus de 220 villes à travers le globe, auxquelles s’ajoutent des collectivités territoriales plus vastes.
Afin d’atteindre les objectifs fixés par l’OMS et l’ONUSIDA, et plus largement de viser à aucune nouvelle contamination par le VIH à partir de 2030, les villes mettent en place à leur échelle des solutions efficaces pour protéger leurs citoyens et arrêter l’épidémie. Ces actions
passent bien entendu par la pédagogie, la prévention et le soutien aux associations et personnes les plus vulnérables, mais aussi par le soutien aux soins et à la lutte contre les discriminations.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data