Polynésie: Récemment classé au Patrimoine mondial, le Marae Taputapuatea en partie effondré

No Comment

©Facebook / Vaiete Bodin

Une partie du Marae Taputapuatea, classé au Patrimoine mondial en juillet dernier, s’est effondré le weekend dernier. En Polynésie, l’effondrement partiel du Marae a ému les internautes. Le ministre de la Culture en Polynésie se veut rassurant, rapporte Radio 1 Tahiti.

« Les tupuna (anciens) se sont réveillés et ne sont sûrement pas contents » écrit une internaute polynésienne. Depuis quelques années, le Marae Taputapuatea attire de plus en plus les regards et selon les témoignages, cet effondrement aurait pu être provoqué par des inconscients escaladant les pierres du site sacré. Il y a quelques mois, les autorités polynésiennes avaient dénoncé les nombreux tags qui fleurissaient sur le Marae. Mais pour le Ministre de la Culture en Polynésie, aucune preuve que les pierres du Marae aient été victimes d’incivisme. « Il y a aujourd’hui une certaine fragilité des dalles de corail qui s’effritent », indique-t-il, en soulignant avoir déjà observé une fragilisation de certaines parties de l’édifice. L’effondrement du Marae Taputapuatea (situé sur l’île de Ra’iatea), sur quelques endroits précis, serait donc dû aux effets temps et à la nature, sur ces édifices construits des siècles auparavant par les anciens polynésiens.

« Dans le cadre de la labellisation UNESCO, nous avons fait venir un bureau spécialisé dans la restauration de ce type d’ouvrage », assure le Ministre. Plusieurs autres sites seront concernés par ces restaurations tels que le Marae Tainuu à Tumara’a (Ra’iatea), le Marae Hauviri et sa grande pierre « Te Papa Tea o Ruea », ou encore le phare de la Pointe Vénus situé sur l’île de Tahiti, précise Radio 1 Tahiti.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment