Polynésie française: Une dépression tropicale faible dans l’archipel des Tuamotu

No Comment

©Estelle Halligan / Radio 1 Tahiti

Depuis ce jeudi 16 février, l’archipel des Tuamotu en Polynésie française fait face à un « minimum dépressionnaire » 90P provoquant vents violents et forte houle. Les habitants de l’atoll de Nihiru ont été évacués par hélicoptère.

Depuis ce jeudi 16 février, les parties nord, ouest et centre de l’archipel des Tuamotu (voir carte) en Polynésie française sont en vigilance orange pour vents violents, fortes pluies et forte houle. On enregistre des rafales à 120 km/h et de nombreux dégâts dus au vent et à la houle qui provoque « une élévation importante du niveau de la mer dans les lagons exposés et de forts courants aux abords des passes ». Rappelons que l’archipel des Tuamotu est en majeure partie composée d’atolls, déjà fragilisés par le réchauffement climatique et la montée du niveau des océans.

Hier, « des averses orageuses de forte intensité [ont touché] les régions allant de Rangiroa à Takaroa, Manihi, Fakarava, Makemo, Napuka, Anaa, Hereheretue et Hao », précise Météo-France qui prévoit une accalmie ce vendredi, « entre Manihi, Takaroa, Hao et Napuka. À l’Est, entre Reao, Nukutavake, Moruroa et Rikitea, le ciel est également fourni en nuages et quelques averses ou grains s’y développent ces deux jours ». Le « minimum dépressionnaire » devrait s’éloigner des Tuamotu vendredi en soirée. Toutefois, la dépression 90P continue à s’intensifier et se déplace actuellement vers le sud-est, en direction de l’île de Rapa dans l’archipel des Australes. Les prévisionnistes annoncent également une dégradation des conditions météorologiques pour l’archipel de la Société, dont Tahiti et Moorea, où des averses, grains orageux et forts cumuls de pluie « sont à craindre » pour ce vendredi. L’archipel a été placé en vigilance jaune.

©Facebook / TVaiana Taerea

©Facebook / TVaiana Taerea

Dans la journée de jeudi, les huit habitants du petit atoll de Nihiru ont été évacués par l’hélicoptère Le Dauphin. Félix Tokoragi, maire de Makemo, atoll voisin de Nihiru, a alerté le Haut-commissariat sur la situation difficile des huit occupants de l’atoll qui s’étaient réfugiés dans les locaux de l’ancienne Mairie de l’atoll, précise Radio 1 Tahiti. En deux voyages, les pilotes de l’hélicoptère ont rapatrié les huit habitants de Nihiru sur l’atoll de Makemo. A noter que la ministre des Outre-mer arrive ce vendredi matin en Polynésie française. Elle doit rencontrer les sinistrés des dernières intempéries du 21 et 22 janvier dernier et également passer quelques heures sur l’atoll de Ahe, mardi.

 

©Météo-France

©Météo-France

©Estelle Halligan

©Estelle Halligan

©Estelle Halligan

©Estelle Halligan

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment