Peste pulmonaire : Au moins 15 morts à Madagascar

No Comment

©Le Parisien / MaxPPP

En proie à une saison pesteuse particulièrement forte, l’épidémie de peste pulmonaire a fait au moins 15 morts à Madagascar et près de cent cas en deux mois. Dix-sept districts de la Grande île sont touchés.

Entre le 1er août et le 25 septembre, les autorités sanitaires malgaches ont recensé 93 malades suspects, dont au moins 15 décès, selon un dernier bilan du ministère de la Santé publique. L’épidémie de peste touche 17 districts de Madagascar, plus particulièrement les Hautes Terres centrales, dont la Capital Antanarivo, rapporte L’info.re. Des cas importés ont également été recensés dans des régions « non pesteuses » comme Toamasina.

Selon l’Express de Madagascar, quatre malades présumés de peste pulmonaire ont été pris en charge au centre hospitalier anti-peste à Ambohimiandra (CHAPA) à Antananarivo, tandis que deux autres ont pu quitter le centre hospitalier sans risque de contamination. Le Ministre malgache de la Santé publique, le Professeur Lalatiana Andriamanarivo, a tenté de rassurer la population en proie à une inquiétude grandissante, en affirmant que l’épidémie était maîtrisée. Néanmoins, les mesures prises sont insuffisantes notamment dans la lutte contre la montée des rats au niveau des villages, précise l’Express de Madagascar. L’épidémie de peste à Madagascar n’est cependant qu’à ses débuts et devrait se poursuivre jusqu’en avril 2018.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment