Numérique : Le Cable Transpacifique Hawaiki choisi pour relier la Nouvelle-Zélande et les Etats-Unis

No Comment

Selon le site Tahiti-infos, c’est le projet du câble numérique transpacifique « Hawaiki « qui a été retenu pour construire le nouveau réseau sous-marin reliant la Nouvelle-Zélande aux Etats-Unis.

Fin du suspens après quatre ans de bataille entre les deux projets « Hawaiki » et « Moana ». C’est finalement le projet « Hawaiki » porté par le calédonien Rémi Galassso qui sera chargé de fournir la nouvelle insfrastructure numérique. Hawaiki va relier la Nouvelle Zélande et l’Australie à Hawaii et à la côte Ouest des États-Unis. C’est un projet de près de 14 000 km. Le câble sera équipé de 3 paires de fibre et aura une capacité de transmission de 30 Terabit/s, soit l’équivalent du téléchargement de 700 DVD à la seconde.D’un coût compris entre de 300 à 500 millions de dollars (35 à 55 milliards FCFP), la mise en service du câble devrait s’effectuer comme prévu mi-2018.

Ce projet profitera entre autres à la Polynésie Française qui cherche à sécuriser son réseau numérique et ainsi réduire les tarifs de télécommunications sans cependant remplir le câble actuel Honotua avec du nouveau trafic, car le débit provenant des îles du Pacifique est trop faible. Dans ce cadre, le gouvernement polynésien a engagé en avril 2016 un accord de coopération avec les gouvernements de la Nouvelle-Zélande, des îles Cook, de Niue et de Tokelau afin de mettre en place un autre câble nommé « Polynésie-Cook-Samoa ». L’Asian Developpement Bank a d’ailleurs annoncé qu’elle est favorable à ce projet. Elle est aussi prête à le financer au même titre que la Nouvelle-Zélande.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment