Nouvelle-Calédonie : La Foire de Bourail commence ce vendredi

No Comment

La ville de Bourail, située sur la côte ouest de la Nouvelle Calédonie, accueille chaque année  durant le week-end du 15 août sa Foire agricole et artisanale. L’édition 2016 promet trois jours de festivités avec près de 400 exposants qui attendent plus de 2000 visiteurs.

Né en 1977, cet événement est un des plus typiques de l’île, reflet de la vie en brousse et version moderne des comices agricoles du début du siècle dernier. C’est un important rendez vous pour les agriculteurs et des éleveurs, qui viennent présenter leurs produits, leurs plus belles bêtes ou découvrir les tracteurs dernier cri. Réhabilité et modernisé en 1997, c’est le rendez vous du monde rural calédonien : qu’il soit d’origine kanak, wallisienne, asiatique ou européenne, le calédonien est avant tout un homme de la terre.

Plus d’un millier d’animaux y seront exposés, préparés par des éleveurs depuis des mois, pour qu’ils soient évalués par un jury de professionnels, souvent venus de Nouvelle-Zélande, d’Australie ou de métropole. Stock-car, motocross, dégustations de viandes, démonstrations de travail de chiens de bergers, concours de bûcheronnage, jeux équestres, élection de Miss Foire de Bourail, les animations sont nombreuses. Avec en vedette, le rodéo, où les vaillants stockmen, véritables cowboys de la brousse calédonienne, tentent de rester en selle sur leur monture le plus longtemps possible avant éjection.  La règle, c’est 8 secondes minimum…

Mais la Foire de Bourail, au-delà de l’événement populaire, est aussi un rendez-vous politique: c’est l’occasion attendue de tous les broussards de mettre en avant la qualité des filières agro-pastorales, de manifester l’authenticité de leurs métiers et l’originalité de leur environnement ou de leur mode de vie dans un pays qui s’urbanise toujours plus vite, et de montrer aux responsables politiques qui se bousculent à Bourail que les débats sur l’avenir calédonien passent aussi par la plaine de Téné.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment