Médias : Les Ultramarins très friands d’info à la télévision et à la radio (étude)

No Comment

Les habitants des départements et territoires d’Outre-mer sont très friands de programmes d’information à la télévision et à la radio, selon une étude publiée jeudi par l’institut Médiamétrie.

On compte chaque jour dans l’Outre-mer plus de 1,7 million de téléspectateurs (toutes catégories de programmes confondus), soit environ 8 personnes sur 10 dans les territoires concernés, contre 72,2% en métropole. Ces moyennes, calculées du lundi au vendredi, sont basées sur les téléspectateurs âgés de 13 ans et plus.

Les habitants de Mayotte sont les plus friands de télévision (91% de téléspectateurs chaque jour), devant les Martiniquais (87,4%) et les Guadeloupéens (86,7%). Les durées d’écoute par auditeur de la radio sont également élevées: entre 2h51 par jour à Mayotte – l’équivalent de la Métropole – et jusqu’à 4h23 en Guadeloupe.

A la radio comme à la télévision, les programmes d’information constituent les pics d’audience de la journée. En Martinique, les chaînes généralistes et d’information réalisent 93,5% de part
d’audience (pda) entre 19h et 20h, soit 200.000 téléspectateurs, contre environ 50% de part d’audience en métropole pour les deux grands JT de 20H.
Ces mêmes chaînes réalisent 91,7% de pda à Mayotte, 97,8% en Polynésie française et 54,5% à La Réunion. En Guadeloupe, 130.000 personnes en moyenne regardent le JT leader du soir, soit 40% de la population (âgée de 13 ans et plus) pour environ 70% de part d’audience. A Mayotte, le JT du soir en français attire 58.000 personnes, soit 40% de la population et 75% de part d’audience.

Cette étude a été réalisée par Médiamétrie entre janvier et novembre 2017 via des questionnaires et entretiens réalisés avec 5.500 personnes. Les médias publics ultramarins (le réseau des télés et radios Outre-mer 1ères) doivent être renforcés, en contrepoint de la suppression prévue de la TNT de France Ô, la chaîne de France Télévisions consacrée à l’Outre-mer.

Avec AFP

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment