Médias: La Chaîne France Ô remet l’outre-mer au cœur de sa ligne éditoriale à la rentrée

No Comment

Une décision que des parlementaires des Outre-mer ont vivement salué.

Lors de son passage dans le bouquet de la TNT,  le canal 19 avait vu son contenu ultramarin fortement réduit. France Télévisions assure que le groupe va investir via France Ô dans « la production de programmes ultramarins ». Alors qu’elle avait orienté sa programmation pour en faire  la « chaîne métisse » du groupe, la ligne éditoriale de France Ô sera recentrée à la rentrée sur l’Outre-mer.Alors que les programmes ultramarins ne constituaient que 20% de la grille de France Ô ils vont désormais représentés 100% de la programmation de la rentrée.La chaîne, désormais dirigée par Walles Kotra reprendra ainsi de nombreux programmes des chaînes locales « 1ère », qui diffusent encore en basse définition, indique-t-on du côté du ministère de la Culture.  Dans un communiqué, l’intergroupe des parlementaires des outre-mer s’est  félicité de l’annonce du groupe France Télévisions. « Aujourd’hui, l’annonce du retour de France Ô à une vocation entièrement ultramarine, et ce dès la rentrée, est donc une excellente nouvelle ».  Le groupe estime que « c’est l’aboutissement du combat des parlementaires ultramarins, soutenus par le Gouvernement. C’est le respect d’un engagement du Président de la République et du Premier ministre.France Télévisions indique que le budget dédié à la production locale a été augmenté de 20% par rapport à 2015.L’intergroupe salue l’engagement en faveur des Outre-mer d’Audrey Azoulay, ministre de la Culture, de George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer et de Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions. » précise le communiqué. Par ailleurs, l’intergroupe s’est également exprimé sur la volonté du groupe télévisuel de passer la chaîne en basse définition. Un changement, selon ces derniers qui n’impactera « pas l’audience de France Ô ».  De fait, cette disposition technique n’aura aucune incidence sur les contenus de France Ô, mais lui donnera accès aux programmes régionaux des 9 stations ultramarines du Groupe qui devraient donc désormais  constituer une part importante des programmes  visibles tant en France hexagonale qu’outre mer.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment