Mayotte : Les leaders religieux contre l’explosion sociale

No Comment

©SIPA

Le 14 mars à Mayotte, les cadis, chefs religieux musulmans de Mayotte, ont mené un atelier de réflexion autour des représentants de l’Etat, des collectivités territoriales et des acteurs économiques portant sur la lutte contre l’explosion sociale et l’insécurité sur l’île.

Organisations patronales et syndicales, société civile, associations, représentants de l’Etat ont répondu présents à l’invitation des cadis de Mayotte à une journée de réflexion sur le moyens de prévenir et éviter les risques d’explosion sociale sur l’île. Les discussions tournaient particulièrement autour des valeurs morales à inculquer aux jeunes. Le porte-parole des cadis, Mohamed Nassur, plaide pour un juste milieu entre tradition et modernité en matière d’autorité parentale et de délinquance juvénile. Et pour lutter contre l’insécurité liée à la délinquance juvénile, Mohamed Nassur a proposé la création d’un Centre éducatif fermé (CEF) spécialement dédié aux mineurs délinquants. La journée de réflexion s’est ensuite achevée par une table ronde autour des impacts économiques liés à l’insécurité et par la signature d’une charte de l’insertion sociale par les acteurs économiques et services publiques, toujours pour lutter contre la délinquance et le chômage.

Face à une telle initiative, le Procureur de la République et le Préfet, Seymour Morsy, se sont félicité de l’implication des responsables religieux. Seymour Morsy a également saisi l’occasion pour rappeler les actions de l’Etat en matière de sécurité et a félicité le travail des forces de l’ordre à Mayotte.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment