Mayotte: Imams et bibliothèques municipales mobilisés pour la campagne de vaccination

No Comment

© AFP

Depuis le 22 mai 2018, l’ARS Océan Indien et Santé publique France conduisent une campagne de vaccination à Mayotte. Une opération à laquelle participent les communes, le Conseil départemental (Protection maternelle et infantile), mais aussi les cadis et associations locales en relais de l’information auprès des familles.

Depuis le lancement de cette campagne de vaccination, 8 548 enfants ont bénéficié d’une ou plusieurs vaccinations et 15 910 vaccins ont été administrés au total (2 vaccins en moyenne par enfant). « Un enfant sur deux » a ainsi bénéficié « d’un rattrapage vaccinal », comptabilise Anne Barbail, médecin au sein de la délégation mahoraise de l’Agence régionale de santé (ARS) qui souligne cependant qu’on « n’est pas proche d’une couverture vaccinale optimale ». Selon cette dernière, « l’accès à la vaccination est compliqué et difficile à Mayotte, notamment en raison du manque de personnels dans les PMI (protection maternelle et infantile) et de « ressources médicales».

Certaines municipalités à l’instar de la ville de Koungou, mettent à disposition des moyens humains pour coordonner l’opération et organisent des campagnes de sensibilisation via notamment les responsables religieux, chargés d’informer la population lors de réunions publiques ou au sein des mosquées. Ils mettent également à contribution des écoles ou des bibliothèques, transformés pour l’occasion en centres de vaccinations.
Ainsi, dans ces dispensaires, antennes PMI mais également MJC et écoles prêtés par les collectivités, des centaines de parents et d’enfants rencontrent chaque jour médecins et vaccinateurs. « On a un objectif de 160 passages par jour et par centre » – un passage pouvant impliquer plusieurs enfants d’une même fratrie – mais ce chiffre est dépassé », détaille Christophe Decam, coordinateur de Santé publique France.

La mort de deux enfants ces derniers mois, a poussé le ministère de la Santé à lancer un « programme de grande ampleur » à Mayotte visant à la vaccination de 40.000 enfants. Du 22 mai au 30 juin, près de quarante centres de vaccination, une centaine de réservistes sanitaires et une soixantaine de traducteurs accueillent parents et enfants de moins de six ans pour leur administrer, selon les besoins, trois vaccins couvrant dix maladies.

Cette opération permettra également de mener une analyse statistique de la couverture vaccinale par maladie à Mayotte, indique l’ARS. Un plan de vaccination est en cours d’élaboration dans le cadre du plan régional de santé coordonné par l’ARS et implique les PMI, le centre hospitalier de Mayotte et les médecins libéraux afin d’optimiser la couverture vaccinale.

Avec AFP

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment