Massif du Mont-Blanc : Les trois alpinistes décédés vivaient à La Réunion

No Comment

Trois alpinistes français d’une même cordée sont morts jeudi 2 août au matin sur le secteur des Dômes de Miage. Originaires de l’Hexagone, ils vivaient à La Réunion, a indiqué France Bleu Pays de Savoie.

Âgés de 49, 55 et 56 ans, les victimes faisaient d’un partie d’un « groupe d’ alpinistes amateurs, non accompagnés par un guide professionnel de haute-montagne », précise le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Haute-Savoie. Ils étaient en vacances dans le Massif du Mont-Blanc.

D’après les premières hypothèses, l’un des alpinistes aurait glissé dans la descente des dômes de Miage, puis tombé dans une crevasse, il aurait entraîné les autres dans sa chute. « Les circonstances exactes ne sont pas exactement connues mais le bilan est lourd, regrette le lieutenant-colonel Stéphane Bozon, commandant du PGHM de Chamonix interrogé par France Bleu. On peut supposer une faute technique, puis une incapacité de la cordée à enrayer la chute. Un alpiniste qui entraîne la chute des autres, c’est vraisemblablement ce qu’il s’est produit. Ils semblaient évoluer de manière fluide, marchaient les uns derrière les autres sans autre élément de sécurité que la corde qui reliait les alpinistes entre eux. Il n’y avait pas de retenue sinon on aurait pas eu ce bilan là. »

Le Massif du Mont-Blanc est sur-fréquenté cet été, raison pour laquelle depuis le 14 juillet la préfecture de Haute-Savoie restreint l’accès de l’itinéraire classique de l’Aiguille du Goûter. A priori, la cordée accidentée ne passait pas par cette voie. L’été dernier, 14 personnes sont mortes (contre 9 en 2016) et deux ont été portées disparues sur les voies d’accès au Mont-Blanc, toit de l’Europe occidentale culminant à 4.810 mètres.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés