Martinique: L’exploitation de la centrale Galion 2 d’Albioma autorisée

No Comment

©Capture / DR

Ce jeudi 13 avril, la Cour Administrative d’Appel de Bordeaux a décidé d’autoriser l’exploitation de la centrale Galion 2 d’Albioma en Martinique. Cette décision vient infirmer le jugement du Tribunal Administratif de Fort-de-France d’octobre 2016.

En octobre 2016, l’association Assaupamar avait obtenu du Tribunal Administratif de Fort-de-France une annulation d’exploitation de la centrale bagasse/biomasse Galion 2, sans remettre en cause sa construction. Le motif était « un vice de forme » reposant « sur la prétendue insuffisante démonstration de la compatibilité du projet avec le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) de la Martinique ».

Dès lors, Albioma avait décidé de porter le jugement à la Cour Administrative d’appel de Bordeaux qui, par arrêté du 13 avril 2017, a décidé d’infirmer la décision d’octobre 2016. « Tous les griefs soulevés par l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Martiniquais à l’encontre du projet ont été rejetés. L’exploitation du projet est en conséquence de nouveau pleinement autorisée », explique Albioma dans un communiqué de presse. « Depuis début 2015, les travaux de construction de la centrale se sont poursuivis sans discontinuer, et comme annoncé, la mise en service de l’installation est prévue pour le quatrième trimestre 2017″, ajoute la société.

L’Assaupamar, qui ne s’est pas encore exprimée sur cette décision, doit également verser à Albioma une somme de 1 500 euros au titre des frais exposés, a également décidé la Cour Administrative d’appel de Bordeaux.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment