Les commerçants de Nouvelle-Calédonie « à bout » à cause des cambriolages

No Comment

©FD / Les Nouvelles Calédoniennes

Trois syndicats de commerçants de Nouvelle-Calédonie ont publié jeudi une lettre ouverte pour exprimer leur « exaspération » et réclamer plus de moyens de sécurité, face à la forte augmentation des vols et des attaques dont ils sont la cible.

Ce courrier est signé du Syndicat des commerçants, de celui des gérants de station-service et de celui des importateurs. Il survient alors que depuis quelques semaines, pas un jour ne se passe sans qu’un commerçant ou une station-service soient la cible de vol. Dans la nuit de mardi à mercredi, une station-service en périphérie de Nouméa a été victime d’une attaque à la voiture-bélier tandis que la nuit suivante, une supérette a été cambriolée et pillée. Ces faits sont majoritairement perpétrés par des mineurs ou de jeunes majeurs à la recherche de cigarettes et d’alcool dont les prix viennent de fortement augmenter sur décision du gouvernement local.

« Les commerces les plus faibles ne tiendront pas longtemps. Les pertes sont colossales et pas toujours couvertes par les assurances. Tous les matins, chacun appréhende: qui sera le suivant? », écrivent les syndicats professionnels. Ils réclament un renforcement des effectifs de la police et de la gendarmerie ainsi qu’une « réponse pénale plus adaptée pour les mineurs, qui sont libérés plus vite qu’il ne faut aux commerçants pour déposer plainte ». Les syndicats ont également rencontré le gouvernement pour demander l’examen au Congrès d’un Plan territorial de prévention de la délinquance, récemment présenté par l’exécutif.

Avec AFP.

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment