La Réunion: Décès de l’ancien sénateur Albert Ramassamy

No Comment

© Clicanoo

La Réunion a appris ce lundi 5 novembre le décès d’Albert Ramassamy à l’âge de 93 ans. Depuis cette annonce, les réactions politiques affluent pour rendre hommage à l’homme politique.

Né le 13 novembre 1923, il est issu d’une famille dont les ancêtres originaires de l’Inde sont arrivés à La Réunion comme travailleurs engagés. Après une scolarité au Lycée Leconte de Lisle de Saint-Denis, il est mobilisé à Madagascar et envoyé à Madagascar avant de débuter sa carrière comme instituteur. En 1953, Albert Ramassamy est un des premiers réunionnais à avoir sa carte à la Section française de l’Internationale ouvrière (SFIO) parti politique socialiste.

Tout au long de sa vie, Albert Ramassamy est conduit par la volonté de participer de toutes les manières possibles au développement économique et social de son île. C’est surtout par ses articles qu’Albert Ramassamy s’oppose en son nom et en celui de l’ARDF (l’Association Réunion département français) au dessein communiste, en 1982, lorsqu’elle fait rejeter l’Assemblée Unique, en 2000, quand, à son appel, plus de quinze mille personnes se rassemblent pour manifester contre certaines dispositions de la Loi d’orientation pour l’Outre-mer. La Loom prévoyait en effet la création d’un second département, la bidep. « Toucher au statut départemental, c’est commettre un sacrilège. Car le statut de département est le symbole de l’appartenance de la Réunion à la France», dit Albert Ramassamy.
Le 25 septembre 1983, Albert Ramassamy est élu au Sénat et au conseil régional de La Réunion la même année. Il exerce son mandat de sénateur dans cette assemblée parlementaire jusqu’au 1er octobre 1992. Il est alors membre de la Commission des lois constitutionnelles, de la législation, du suffrage universel, du règlement et d’administration générale.

Réactions nombreuses

«La Réunion perd un infatigable soutien de la cause réunionnaise, une personnalité
qui avait une vision noble de l’action publique et politique et qui portait toujours une
analyse juste et pertinente de la réalité socio-économique de notre territoire», a souligné Cyrille Melchior, président du Conseil départemental de la Réunion.

Capture d’écran 2018-11-05 à 11.58.10

Tout comme Cyrille Melchior, Didier Robert le président de la Réunion a rendu hommage à salué la mémoire «d’un des pères bâtisseurs de La Réunion» et «d’un penseur brillant pour le développement de la Réunion».

La députée de La Réunion Ericka Bareigts a rendu hommage au parcours de ce militant politique. «Albert Ramassamy a eu un parcours remarquable, comme peu de personnalités de notre île … Il a toujours milité en faveur de l’éducation et de la défense de la créolité. À ce titre, il a toujours condamné les séquelles de la colonisation dans les Outre-mer. C’était un homme dévoué pour La Réunion, pour les valeurs d’égalité et d’humanisme que nous défendons», a-t-elle précisé.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment