La Nouvelle-Calédonie sur le point de créer une catégorie de soignants spécialisés inédite

No Comment

Il s’agit pour l’heure d’un avant projet de loi annoncé le 1er juillet 2020, mais le gouvernement de Nouvelle-Calédonie compte bien combler le manque de personnel soignant du territoire. Pour ce faire, la création d’un nouveau statut d’infirmier inscrit au Code de la santé publique : les Infirmiers en Pratique Avancé (I.P.A). Objectif annoncé : pallier au manque de soignants, améliorer le suivi des personnes atteintes de pathologie chronique et fluidifier le système de santé.

Le manque de personnel soignant du territoire est loin d’être une problématique nouvelle. Véritable enjeu de recrutement et de formation, cette difficulté chronique et conjecturale pousse le gouvernement à agir et à trouver de nouvelles solutions. Parmi celles proposées, la création d’un nouveau type de soignants spécialisés dans le domaine de la santé de proximité.

Les IPA s’inscriraient dans le processus de suivi des patients comme un jalon supplémentaire de la chaîne de santé, étant autorisé et habilité à pratiquer des actes de soin normalement réservés au médecin. Ils exerceraient donc sous leur responsabilité propre, mais dans le cadre du protocole défini par le médecin référant.

Actes envisagés dans le champ d’action de ces infirmiers spécialisés : dépistages, consultations, renouvellement d’ordonnance, adaptation des traitements et prescription d’examens de biologie médicale.

Une formation adaptée au niveau de spécialisation

Ce statut d’infirmier en pratique avancé serait accessible aux titulaires du diplôme d’État d’infirmier justifiant au minimum de 3 années d’expérience, via une formation de spécialisation de deux ans.
Les compétences spécifiques nécessaires pourront être acquises par un enseignement dispensé localement, fruit du travail collaboratif de l’Université de Nouvelle Calédonie (UNC), l’Institut de Formation des Professions Sanitaires et Sociales (IFPSS-NC) et une université de métropole.

L’université de la Sorbonne semble tout indiquée, puisque déjà partenaire de l’UNC dans le cadre de la première année commune des études de santé.

La première promotion d’IPA permettra de répondre aux besoins en neurologie, diabétologie, cardiologie et pneumologie. Si l’essai est concluant, d’autres spécialisations pourraient être envisagées, notamment en psychiatrie.

Par Damien Chaillot

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data