La Nouvelle-Calédonie réorganise les mesures d’entrée sur son territoire

No Comment

©EyeFly

Un arrêté du Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie et du gouvernement local, publié ce vendredi, assouplie les mesures d’entrée sur l’archipel, rapporte Nouvelle-Calédonie La 1ère. Il permet notamment d’aménager la quarantaine pour les séjours professionnels. 

« Le Haut-commissariat et le gouvernement ont pris aujourd’hui un arrêté qui vise à assouplir certaines mesures de prévention mises en place dans le cadre de la crise sanitaire », ont annoncé les autorités calédoniennes dans un communiqué. « Considérant les garanties apportées par le protocole sanitaire à l’arrivée en Nouvelle-Calédonie (contrôle sanitaire des passagers par la direction des Affaires sanitaires et sociales, quarantaine de quatorze jours à l’hôtel et test de dépistage à la sortie), il a été décidé de lever les mesures sanitaires en amont du vol », précise-t-on.

Ainsi, les voyageurs ne devront plus transmettre d’information sur leur état de santé deux fois par jour depuis la veille du départ et seront dispensés de contrôle médical avant l’embarquement. Ils sont toutefois toujours tenus de se munir d’un kit permettant de se protéger sur la durée du vol, à savoir un masque chirurgical à renouveler toutes les quatre heures.

Le représentant de l’État et le gouvernement calédonien ont également fait un geste en direction des acteurs économiques de l’archipel. En effet, « les entreprises et institutions pourront désormais solliciter la venue de professionnels indispensables à la reprise de la vie économique ou qui ont des spécificités professionnelles non présentes sur le territoire », selon une limite de séjour fixée à 30 jours.

Un dossier de demande devra être déposé auprès d’une cellule « court-séjour », chargée de l’examiner. « Le dossier devra ensuite être validé sur le plan sanitaire par la DASS, qui devra s’assurer que tout est mis en place pour assurer le respect des mesures barrière et éviter tout contact ou contamination des autres salariés ou de la population ».

L’employeur devra notamment scrupuleusement renseigner le lieu de quatorzaine, le protocole d’organisation du travail sur le site de l’entreprise ou de l’établissement, avec la description de toutes les mesures sanitaires, et le protocole d’organisation des transports du lieu de quarantaine vers le lieu de travail. Le professionnel ne sera pas autorisé à sortir de son lieu de quatorzaine en dehors des autorisations de sorties prévues pour son activité professionnelle.

Avant le départ, les professionnels devront remplir un dossier sanitaire, réaliser un test de dépistage 72 heures au maximum avant leur départ et une sérologie sanguine selon la disponibilité du test dans le pays et se munir d’une quantité suffisante de masques pour le voyage et les escales. Une fois en Nouvelle-Calédonie, « la durée de la quarantaine en vigueur (…) sera appliquée selon les mêmes conditions que pour tout voyageur, en dehors des sorties professionnelles. Le professionnel bénéficiera également d’une surveillance sanitaire biquotidienne (température, symptômes), notamment le matin avant de se rendre sur le lieu de travail, par l’équipe sanitaire de l’hôtel ou de la base vie ».

Si le séjour dépasse les 14 jours de quarantaine, le professionnel devra se soumettre à un test de dépistage à l’issue, comme pour les autres voyageurs. À noter que les vols réguliers internationaux au départ et à destination de la Nouvelle-Calédonie sont suspendus au moins jusqu’au 31 juillet 2020.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data