Johnny Hallyday sera inhumé lundi sur l’île de Saint-Barthélemy

No Comment

©Bertrand Guay / AFP (Archives)

Johnny Hallyday, qui recevra samedi un « hommage populaire » à Paris, sera inhumé « lundi en fin de matinée » au cimetière de Lorient, sur l’île de Saint-Barthélemy où le chanteur possédait une propriété, a annoncé jeudi soir le président de la collectivité Bruno Magras.

« Le corps arrivera dimanche soir à Saint-Barthélemy et il sera inhumé lundi en fin de matinée au cimetière de Lorient », poursuit-il en précisant que la cérémonie devrait avoir lieu « dans l’intimité familiale ». « C’est un honneur pour nous et c’est une marque de reconnaissance à l’endroit d’une population qui l’avait parfaitement accueilli », a déclaré Bruno Magras sur Franceinfo. En août dernier, le « taulier du rock français » était sur l’île et avait promis d’y retourner en mars 2018.

L'idole des jeunes dans sa villa Saint-Barthoise ©Instagram / Laetitia Hallyday

L’idole des jeunes dans sa villa Saint-Barthoise ©Instagram / Laeticia Hallyday

« Grâce à lui et Læticia, le mois d’août est devenu un mois d’exception. Ils ont fait venir beaucoup de monde qui, avant, préférait le sud de la France, Saint-Tropez… C’est pour ça qu’on a créé le Saint-Barth family festival, où il m’a même fait l’honneur de chanter », se souvient Carole Gruson, propriétaire du Ti Saint-Barth, restaurant cabaret dans lequel il avait ses habitudes. « Ils sont venus au Ti fêter les 35 ans de Læticia, la première fois. Ensuite, il venait deux fois par semaine. C’est comme ça qu’on a sympathisé. Il avait une grandeur d’âme, c’était quelqu’un d’hypersensible », raconte-t-elle, « c’était un rocker à patte de velours… Très touchant, tout comme Læticia, qui le protégeait beaucoup. Elle a vraiment été son garde-fou ces dernières années ». Les Saint-Barthois se souviennent également de la générosité et de l’humilité du chanteur. En septembre dernier, il avait notamment ouvert les portes de sa villa aux habitants de l’île, après le passage de l’ouragan Irma.

Le chanteur appréciait également La Réunion, la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française où il s’est produit en concert à de nombreuses reprises. Lors de son dernier concert en Polynésie, en 2016, Johnny Hallyday avait suscité la polémique en déclarant : « C’est quand même mieux de venir chanter ici, à Papeete, à Tahiti, qu’à Mabeuge. C’est quand même beaucoup plus joli, beaucoup plus enchanteur ». Devant ses collègues de l’Assemblée nationale, le député Moetai Brotherson a rendu hommage à « Pai a Vero », surnom polynésien donné à Johnny Hallyday, en référence au guerrier de la mythologie tahitienne qui transperça une montagne de l’île de Moorea avec sa lance. En 2012, Johnny Hallyday était admis au CHU de Guadeloupe pour soigner « une mauvaise bronchite persistante », avant d’être transféré au CHU de Martinique pour des examens plus poussés.

Outre le cadre, Johnny Hallyday retrouvait à Saint-Barthélemy, et dans les Outre-mer, un peu de calme et de tranquillité : « Il pouvait se balader tranquillement, il menait une vie conviviale, et n’était pas cloîtré dans sa villa », confirme carole Gruson, « il participait à la vie de Saint-Barth ».

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment