Intempéries en Polynésie: Les fortes pluies persistent à Tahiti

No Comment

©Cathy Itaia Bennett / TNTV

Les intempéries qui touchent actuellement la Polynésie française, et plus particulièrement l’île de Tahiti et l’archipel de la Société, ont redoublé d’intensité ce dimanche, provoquant de nouveaux dégâts et faisant de nombreux sinistrés, notamment dans la commune de Faa’a.

Dimanche 19 février en Polynésie française, les fortes pluies ont une nouvelle fois provoqué de nombreuses inondations et fait plusieurs dizaines de sinistrés. Dans la commune de Faa’a, la plus peuplée de Polynésie française, on recense quatre familles, « soit 21 personnes », évacuées et « relogées à l’école Farahei Nui », indique la municipalité. Le débordement de la rivière de Tavararo a obligé les habitants des quartiers inondés de Tefana, Hauata et Colombel de quitter leur foyer. Une partie de la route Nelson Mandela qui traverse la commune s’est transformée dans la journée en torrent boueux. Un PC de crise a été mis en place par la ville de Faa’a, dont toute les écoles resteront fermées ce lundi a annoncé la ministre polynésienne de l’Education Nicole Sanquer. De même, l’aéroport international de Tahiti-Faa’a est actuellement fermé jusqu’à lundi 6h (heure locale), la piste ayant une nouvelle fois été inondée.

Du côté des autorités de l’Etat, le Haut-Commissariat de la République en Polynésie française a réactivé le PC de crise alors que Météo-France a lancé un appel à la prudence face à des fortes pluies qui devraient durer toute la nuit de dimanche à lundi sur l’archipel de la Société. Dans la commune de Mahina, un éboulements a eu lieu dans un lotissement situé en hauteur. Le maire Damas Teuira a annoncé le déclenchement du « Plan Communal de Sauvegarde » et appel à la plus grande prudence. La ville de Pirae, durement touchée lors des intempéries du 21 et 22 janvier, est également restée en alerte toute cette nuit. Ces nouvelles intempéries qui durent depuis vendredi ont fait une victime: un pompier de la commune de Faa’a qui intervenait vendredi matin dans une canalisation.

Actuellement en visite officielle en Polynésie française, la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts a pu prendre la mesure des dégâts occasionnés par ces fortes pluies: « je vois véritablement ce qui peut se passer lorsqu’un territoire a à subir des intempéries qui sont exceptionnelles » a-t-elle déclaré sur le plateau de Polynésie 1ère, rappelant bien connaître ces aléas climatiques fréquents à La Réunion et dans bien d’autres Outre-mer. « La Polynésie vit des choses exceptionnelles et (…) nous obligent à être dans une organisation exceptionnelle », poursuit-elle en saluant la « coordination » des services de l’Etat, du gouvernement polynésien et des communes. A son arrivée vendredi, la ministre des Outre-mer a notamment annoncé un traitement accéléré des demandes d’indemnisations qui normalement se font dans un délai de 6 mois. Selon la chaîne territoriale TNTV, l’agenda de la ministre ne change pas pour la suite de sa visite. Ce lundi matin en Polynésie française, Ericka Bareigts visitera le marché de Papeete.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment