Innovation Outre-mer : Maui, le « bot » qui répond aux administrés de la commune de Faa’a

No Comment

©Facebook / Ville de Faa’a

La commune de Faa’a, située sur l’île de Tahiti en Polynésie française, s’est dotée d’un « bot », un agent logiciel automatique et autonome, qui répond aux questions des administrés. Il peut répondre à des questions concernant l’eau, l’aménagement urbain, ou encore les formalités à remplir pour un acte de mariage, rapportent nos confrères de Radio 1 Tahiti.

« Iaorana Tetuanui et bienvenue chez Maui, ton assistant qui te guidera dans tes recherches d’information sur la ville de Faa’a ». Tel est le message que n’importe quel utilisateur de Facebook peut recevoir en entamant une discussion avec la page « Ville de Faa’a ». Très active sur le réseau social, la commune d’Oscar Temaru a décidé de se doter d’un « bot » nommé Maui, un agent logiciel automatique et autonome capable de répondre aux demandes des administrés. Pour commencer, Maui répond aux questions du quotidien, du moins, celles concernant les compétences communales : gestion de l’eau, aménagement urbain, état civil. « Ensuite, il peut répondre à d’autres questions bien particulières concernant des services. Là, le « bot » va envoyer la question de l’administré au service concerné. Un agent va répondre et la réponse sera envoyée directement à l’administré », a expliqué Roland Bopp, Directeur de cabinet du Maire de Faa’a, commune la plus peuplée de Polynésie.

Lancé la semaine dernière, le « bot » Maui est encore à ses balbutiements et la commune ne cache pas des améliorations à venir ou des compétences à étendre, selon la nature des questions. Testé par la rédaction d’Outremers360, cet agent logiciel permet notamment de cibler sa demande d’information par thème : emploi-stage, incident-sinistre ou faire une annonce. Si la commune n’a ni révélé le prestataire de service ayant créé Maui, si ce n’est une « société polynésienne qui a de l’expérience », ni le coût de l’opération, elle assure toutefois que d’autres communes seraient intéressées par ce système informatique. Pour Faa’a, il s’agissait surtout de développer sa « stratégie de numérisation » et « d’améliorer la qualité des services rendus aux administrés ». Le temps dira son efficacité et son succès auprès des administrés.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment