Île de Pâques: Une pétition pour la restitution des Moaïs volés

No Comment

Paula Rossetti et Leo Pakarati, deux réalisateurs chiliens, ont lancé une pétition demandant la restitution des Moaïs « volés » lors de l’époque coloniale. Parmi les monuments réclamés, le Hoa haka nanai’a ou « l’ami perdu ou volé » en Rapanui, exposé au British Museum de Londres.

500 signatures, c’est pour l’heure le nombre de soutiens qu’ont obtenu les réalisateurs Paula Rossetti et Leo Pakarati pour la restitution des quelques 45 000 pièces pascuanes répandues dans le monde entier. Parmi ces pièces, le Moaï Hoa haka nana’ia, qui fait aujourd’hui partie de la collection du British Museum de Londres. Haut de 2,42 mètres et sculpté entre 1100 et 1600 selon les spécialistes du musée britannique, ce Moaï a été « volé » en 1868 lors de l’expédition HMS Topaze et donné au Musée l’année suivante d’après Radio Australia. Pour les réalisateurs, ce Moaï doit être rendu à Rapa Nui (Île de Pâques). Une requête étayée par leur documentaire Te Kuhane o te Tupuna, L’Esprit des ancêtres dans lequel les Pascuans expliquent l’importance de demander « les objets que les scientifiques ont embarqués, vous pensez qu’ils ne se lamentent pas d’être loin ? Il faut qu’ils les renvoient à l’endroit d’où ils viennent, parce que leur mana est ici ». Selon Paula Rossetti, on recenserait environ 4 000 autres Moaïs de Rapa Nui répandus dans le monde entier et qui feraient l’objet de la demande. La réalisatrice admet cependant; « ce sera difficile de les récupérer« . En attendant, la pétition se concentre sur le Moaï qui trône au British Museum et exhorte le gouvernement chilien de faire le nécessaire pour le récupérer.

Moais ile de paques Rapa nui pour aout 2016

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment