Hôpital de Cayenne: mobilisation de la réserve sanitaire

No Comment

La réserve sanitaire a été mobilisée pour renforcer le service de réanimation néo-natale du centre hospitalier de Cayenne (Guyane) pour une durée d’une semaine, selon un arrêté publié mardi au Journal officiel.

Des « difficultés » ont été signalées par l’Agence régionale de santé (ARS) dans le service de réanimation néo-natale du centre hospitalier or, « les tensions (…) peuvent entraîner des pertes de chance pour les patients », explique le texte. « La réserve sanitaire est mobilisée, dans la limite de sept professionnels de santé pour une durée de 7 jours, et renouvelable une fois, à compter du 30 juin », ajoute-t-il. Insalubrité, manque de personnels, sous-investissement, le CHAR (Centre hospitalier Andrée-Rosemon de Cayenne) est régulièrement critiqué par la population et les élus locaux. En 2016, cinq grands prématurés y sont décédés « des suites d’une infection nosocomiale », selon l’Agence régionale de santé.

Après le conflit social qui a paralysé la Guyane en mars-avril dernier, le gouvernement a débloqué « une provision d’urgence de 20 millions d’euros » pour l’hôpital. Mais les agents ont poursuivi leur mouvement de grève pour réclamer notamment des effectifs supplémentaires, et le 9 juin, après plus de dix semaines de grève, un protocole d’accord a été signé entre la mission envoyée par le gouvernement, des élus guyanais, l’ARS, la direction de l’hôpital et le syndicat UTG de la santé.Il prévoit « le recrutement, en qualité de stagiaires, de 110 personnels supplémentaires dont 100 dans le service de soins et 10 pour le secteur administratif » ou encore la « mise en stage de 75 contractuels par an jusqu’à épuisement du taux de contractuels sur postes vacants ».

Avec AFP

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment