France-Antilles placé en liquidation judiciaire avec poursuite de l’activité

No Comment

© TMEC Sas

Le 11 mai, le tribunal de commerce de Fort-de-France a acté la mise en liquidation judiciaire d’Antilles-Guyane Media (France-Antilles) avec poursuite de l’activité durant trois mois. Trois offres de reprises du quotidien ont été déposées et être examinées le 6 juin prochain.

Les magistrats ont accepté la mise en oeuvre du  plan de cession présenté par le directeur général de France-Antilles. Le groupe Antilles-Guyane Media, qui édite les quotidiens France-Antilles Guadeloupe et Martinique ainsi que France-Guyane a également bénéficié de trois mois supplémentaires avant le cession. L’entreprise avait été placée en cessation de paiement début avril 2017.  Quelques jours plus tard, l’administrateur judiciaire avait publié un appel à repreneur. Les juges doivent désormais choisir entre trois repreneurs.

Il s’agit d’AJR Participations, « actionnaire minoritaire actuel du groupe Hersant Média » et détenu par Aude Jacques-Ruettard, petite fille par alliance de Robert Hersant.  Marc Laufer, ancien DG d’Altice Media Group, actionnaire majoritaire de Newsco Group, s’est également porté candidat à la reprise via la société « She Three ».Son offre de reprise prévoit la suppression de 89 postes dont 16 postes de journalistes  aux Antilles, selon des sources proches du dossier. Enfin une troisième offre portant sur une partie des actifs, en l’occurrence une régie publicitaire chargée de vendre de la pub dans l’hexagone, aurait été déposée.

Avec AFP

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment