Education : A La Réunion, l’ESIROI fête ses 10 ans

No Comment

©IPRéunion

Créée en 2006, l’Ecole supérieure d’ingénieurs Réunion Océan Indien (ESIROI) fête ses dix ans. Pour l’occasion, l’ESIROI organise, ce samedi, une journée portes ouvertes dans ses locaux du Parc technologique universitaire.

L’ESIROI est la première école ultramarine a avoir reçu l’accréditation de la Commission des titres d’ingénieurs (CTI), agence française indépendante qui confère à une école le label européen EUR-ACE Master. Depuis sa création en 2006, elle a vu passé plus de 220 jeunes ingénieurs diplômés dans trois des quatre secteurs clés de La Réunion : l’agro-alimentaire, l’informatique et les télécommunications. Pour ses dix ans, le directeur de l’établissement Khalid Addi convie les futurs ingénieurs et autres étudiants à une journée portes ouvertes, ce samedi 12, dans ses locaux du Parc technologique universitaire. L’occasion également de dresser un bilan de l’établissement et de présenter ses ambitions : devenir la référence de l’ingénierie française en milieu tropical. « La mission de l’ESIROI est avant tout de préparer les jeunes à des métiers en phase avec les besoins actuels, mais aussi et surtout futurs, des entreprises. Les formations sont ancrées dans une vision stratégique à long terme appuyée par une démarche d’amélioration continue. La nouvelle spécialité Informatique et Télécommunications répondra au cahier des charges particulièrement exigeant de la CTI pour une meilleure insertion des jeunes à La Réunion et à l’international », a confié Khalid Addi.

En 2015, l’ESIROI a intégré le réseau GEIPI Polytech et multiplie les partenariats avec les entreprises et les institutions locales, offrant ainsi aux étudiants l’opportunité de participer à des projets d’innovation. L’ESIROI mise aussi sur la mobilité internationale de ses étudiants grâce à d’autres partenariats à l’étranger. Les futurs ingénieurs sont amenés à faire des stages obligatoire à l’étranger, dans une entreprise de leur choix. « Cette mobilité permet aux futurs ingénieurs d’appréhender davantage un aspect important de leur métier : l’adaptation, aujourd’hui quasi-constante avec l’internationalisation des économies, la forte empreinte socio-culturelle dans le management des entreprises et les évolutions rapides des technologies et des modes de consommation », a expliqué l’établissement. Pour en savoir plus et afin de fêter les dix d’existance de l’ESIROI, l’établissement, l’équipe pédagogique et Khalid Addi donne rendez-vous aux étudiants-futurs ingénieurs, demain, pour une journée portes ouvertes.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment