Cuba: Décès du cardinal Jaime Ortega, artisan du dégel avec les États-Unis

No Comment

© Vatican News

Il avait joué un rôle-clé dans le rapprochement historique entre Cuba et les États-Unis, fin 2014, mais aussi dans le dialogue entre Église et autorités cubaines : le cardinal Jaime Ortega est décédé vendredi à l’âge de 82 ans, à un moment où son pays est sous le feu des sanctions américaines.

Considéré comme un homme de consensus, le cardinal Ortega a passé 35 années à la tête de l’Église cubaine avant de présenter sa démission en 2011, comme l’y obligeaient les règles vaticanes lorsqu’un archevêque atteint 75 ans. Mais le pape françois , dont il est un ami proche et qu’il avait reçu sur l’île en 2015, ne l’a acceptée qu’en 2016. Le cardinal était d’ailleurs son messager au cours des 18 mois de négociations secrètes qui ont mené à l’annonce inattendue d’un rapprochement entre Cuba et les États-Unis en décembre 2014.

Ce dégel fut accompagné par un échange de prisonniers entre les anciens ennemis de la guerre froide, puis de la visite historique du président américain Barack Obama sur l’île en 2016. Il n’aura toutefois été que de courte durée, l’arrivée à la Maison-Blanche de Donald Trump en 2017 ayant été accompagnée d’une salve de sanctions contre Cuba, pour son soutien au gouvernement vénézuélien de Nicolas Maduro.

Sa détermination et sa patience lui avaient permis d’ouvrir en mai 2010 un dialogue direct et inédit avec Raúl Castro, alors président, dont le résultat le plus flagrant fut la libération de quelque 130 prisonniers politiques. Ce dialogue, « entre Cubains », soulignait le cardinal, avait également permis d’ouvrir l’espace à la pratique religieuse, aux activités sociales de l’Église et à élever la voix tant pour soutenir les réformes économiques du gouvernement que pour en critiquer la gestion.

Reconnu par le rapport de 2010 du département d’État américain sur la liberté religieuse, le travail du cardinal Ortega a également suscité de dures critiques d’opposant radicaux et d’anticastristes exilés qui l’accusaient de « collusion » avec le régime communiste et de promouvoir l’exil des opposants.

Né le 18 octobre 1936 dans le village de Jagüey Grande (ouest), il a étudié quatre ans au Canada avant de s’insérer dans une institution catholique cubaine qui était alors fortement sous influence espagnole et financée par les États-Unis. Il a su « cubaniser » l’Église catholique — qui ne regroupe que 10 % des 11,2 millions de Cubains — et la rapprocher des cultes afro-cubains chers à la grande majorité de la population.

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment

LA CHAINE TV
outremers360.tv

La chaîne des Outre-mer à 360 degrés

Outremers 360 Data Life
LOGO-OM360_DataLife_spallian_petit

Outremers 360 se lance dans l’ère de l’Open Data
Explorez les territoires d’Outre-mer par les chiffres

  >> L’analyse des territoires
  >> Le comparateur des territoires  

outremers360.com le premier media Smart Data