Crise sociale en Guyane: Les discussions et les rencontres se poursuivent, la grève illimitée maintenue

No Comment

© AFP/ Jody Amiet

Au lendemain d’une première journée de rencontres entre collectifs et mission ministérielle marquée par de fortes tensions, les discussions se déroulent ce vendredi dans une ambiance apaisée. Malgré l’ouverture du dialogue, favorisée par la déclaration de la ministre des outre-mer hier soir,  la mobilisation ne faiblit pas.

La Ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts a reçu à la Préfecture les représentants des peuples autochtones ( amérindiens et bushinengue) pour entendre leurs revendications. De son côté, le Ministre de l’Intérieur Mathias Fekl a entamé une visite auprès des différentes forces de l’ordre du département (police municipale, police nationale, et gendarmerie).

Les deux membres du gouvernement devaient rencontrer ce vendredi les maires de Guyane en début de matinée mais cette entrevue a été reportée à un peu plus tard. L’association des maires de Guyane présidée par David Riché, a proposé de s’entretenir avec les différents collectifs de « Pou la Gwiyann la dékolé », en présence de Rodolphe Alexandre, le Président de la Collectivité Territoriale de Guyane. Objectif: mettre en place une stratégie de revendications concertée avec celle des collectifs.

La Guyane connaît actuellement son 5ème jour de grève générale illimitée. Les administrations et services publics, l’université et  les établissements scolaires restent portes closes. Le vol Paris-Cayenne de la compagnie Air France prévu ce 31 mars a été annulé.  Sur les barrages au niveau des ronds-points, les conditions de passage sont strictement respectées, même les deux-roues ne peuvent plus franchir les barrages.  Pour assurer l’approvisionnement de la population, certaines grandes surfaces sont ouvertes jusqu’à 14 heures.

Soutiens à Paris et en Guadeloupe

Pour marquer leur solidarité, une marche de soutien organisé par le Collectif des Guyanais de Paris aura lieu boulevard des Invalides ce samedi 1er avril dans l’après-midi. Il s’agit de la deuxième manifestation depuis le début du conflit en Guyane. En Guadeloupe, plusieurs syndicats ont manifesté leur solidarité avec leurs homologues guyanais.

 

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment