Choléra en Haïti : L’ONU souhaite récupérer le fonds inutilisé de la Minustah pour le reverser à la lutte contre le choléra

No Comment

© ONU

Le Secrétaire général de l’ONU a demandé aux États membres d’envisager de renoncer volontairement au remboursement de sommes trop-versées à la Mission des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH) et de les transférer au Fonds d’affectation spéciale. Ce solde représente 40,5 millions de dollars.

L’ONU réclame le soutien financier et politique des Etats-membres dans son plan de lutte contre l’épidémie du Choléra en Haïti. Une résolution a été adoptée le 13 juillet dernier pour réunir les 400 millions de dollars nécessaires pour que le pays se redresse après l’épidémie qui a touché des centaines de milliers d’Haïtiens.
A la date du 20 avril, les contributions volontaires au Fonds d’affectation spéciale multipartite des Nations Unies pour la réponse au choléra ont totalisé environ 2,7 millions de dollars provenant de sept États membres (Chili, France, Inde, Liechtenstein, République de Corée, Sri Lanka et Royaume-Uni). Le Fonds a également reçu environ 17.000 dollars de la part d’employés de l’ONU et de bailleurs de fonds privés.

Refus des Etats-Unis

Premier contributeur au budget des Casques Bleus, les Etats-Unis ont annoncé le mois précédent qu’ils récupéreraient leur part des fonds qui n’ont pas été dépensés. La nouvelle administration s’inscrit plus généralement dans sa politique de réduction de sa participation aux missions de maintien de la paix de l’ONU. « Les Etats-Unis ne sont pas en position de contribuer » davantage, a expliqué l’ambassadrice adjointe américaine auprès des Nations unies Michele Sison, rappelant que Washington a déjà versé 100 millions de dollars pour la lutte contre le choléra en Haïti.

Au total, près de 9.500 personnes sont mortes du choléra depuis le déclenchement de l’épidémie en 2010. La Minustah a été notamment accusée d’avoir introduit cette maladie par le biais de Casques bleus népalais. Après 13 ans de présence sur le territoire haïtien, la Minustah sera remplacée dès la mi-octobre par une force de police plus restreinte.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment