Antilles-Guyane: Vers la création d’une nouvelle société en Guyane ?

No Comment

Une conférence sur les « Mutations démographique et changement de société en Guyane et aux Antilles » a réuni le 15 février dernier en Guyane, plus de 250 personnes avec Joël Destom, le Directeur des Outre-mer du premier groupe d’assurance de protection sociale et patrimoniale en Franc Ag2R La Mondiale et Claude-Valentin Marie, sociologue, démographe et conseiller pour l’Outre-mer auprès de la direction de l’INED).

Les contrastes et les défis des tendances socio-démographiques en Guyane et aux Antilles sont nombreux. Comment analyser ces mutations ? C’est la question à laquelle ont tenté de répondre les intervenants de la conférence initié par AG2R.
« Le défi qui s’impose à la Guyane est celui de l’avenir de sa jeunesse, sur un fond de retard de développement, d’échec scolaire, de déficit d’emplois, d’inégalités sociales et de forte précarité. Une jeunesse qui voit s’accentuer le clivage entre ceux à qui s’offre l’alternative d’un « départ » (avec l’espoir d’une promotion au-delà des Océans) et ceux qui n’ont d’autre choix que le «désœuvrement» sur place. Le risque est ici celui de la marginalisation d’une grande partie ces générations nouvelles que menacent, tout à la fois, une faillite de l’appareil éducatif et une précarité durable du marché du travail et de l’emploi » a souligné Claude-Valentin Marie en ajoutant que l’on assiste à une mutation radicale, frappante par la rapidité avec laquelle s’opèrent les bouleversements ».

Joël Destom, a indiqué lors de son intervention que la Guyane est engagée dans une « transition ». « Ce qui laisse les scientifiques à penser que sont « réunis tous les ingrédients de la création d’une nouvelle société guyanaise. Sa forte ouverture vers l’extérieur, les arrivées de populations nouvelles comme les départs et les retours des natifs constituent quelques facettes majeures des mutations démographiques auxquelles ce territoire est confronté. Sous les effets de ces évolutions, la Guyane affiche une dynamique socio-démographique conjuguant forte croissance et recomposition de sa population, sans aucun équivalent dans les autres départements français, Mayotte exceptée. », a-t-il précisé.

Les interlocuteurs ont pu également échangé avec le public sur d’autres thèmes variés comme l’incidence de l’exclusion économique sur la vie des jeunes femmes et de leurs enfants, l’importance de la protection sociale, la nécessité d’œuvrer à un nouveau modèle de développement privilégiant la création de niches d’activités et de services à forte valeur ajoutée.

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont précisés (obligatoire)

Pas de commentaires pour le moment